Slovaquie

Slovaquie

En attente de justice

Alors qu’en 2020, la justice slovaque a condamné deux des auteurs de l’assassinat de Ján Kuciak et de sa fiancée ainsi qu’un intermédiaire, l'entrepreneur accusé de l’avoir commandité, Marian Kočner, a été acquitté. Les élections législatives, qui se sont déroulées avec cette affaire en toile de fond, ont propulsé, en mars 2020, le populiste Igor Matovič au poste de premier ministre pour un an. Bien qu'Igor Matovič ait accusé les journalistes de « malveillance » - à plusieurs reprises et le jour même de l'anniversaire du meurtre - en raison des enquêtes sur sa thèse plagiée et des critiques sur sa politique sanitaire, il s'est vu dépossédé des attaques les plus féroces contre les médias par l'opposition. En raison de la pandémie, le gouvernement a reporté ses projets législatifs visant à protéger les journalistes et leurs sources, et à améliorer l’indépendance éditoriale et financière du service audiovisuel public RTVS. La majorité a néanmoins fait un pas dans la bonne direction lorsqu’elle a instauré des auditions publiques pour sélectionner les membres du Conseil de la radiodiffusion et de la retransmission. Quant aux médias privés, leur indépendance est menacée par l'influence des oligarques locaux qui les possèdent.

35
au Classement mondial de la liberté de la presse 2021

Classement

-2

33 en 2020

Score global

+0,35

22,67 en 2020

  • 0
    journalistes tués en 2021
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2021
  • 0
    collaborateurs tués en 2021
Voir le baromètre