Europe - Asie centrale
Liechtenstein
-
Classement 2022
10/180
Score : 84.03
Indicateur politique
20
80.36
Indicateur économique
19
68.78
Indicateur législatif
15
84.74
Indicateur social
14
89.80
Indicateur sécuritaire
1
96.46
Classement 2021
23/180
Score : 80.51
N/A
Ces indicateurs ne sont pas disponibles avant 2022 en raison d'un changement méthodologique.

Le Liechtenstein propose peu de sources d’informations nationales à ses habitants, qui bénéficient toutefois des programmes des pays voisins pour s’informer. Les liens entre les différents médias et les partis politiques restent importants dans le pays.

Paysage médiatique

Le Liechtenstein compte deux quotidiens, le Liechtensteiner Vaterland, plus grand quotidien du pays, et le Liechtensteiner Volksblatt, le plus ancien. Le pays ne dispose que d’une station de radio, Radio Liechtenstein, placée depuis 2003 sous l’autorité du Liechtensteinische Rundfunk (LRF) et qui réunit plus de 50 000 auditeurs. L’État compte également une chaîne de télévision, 1FLTV, lancée en 2008 et détenue par une société autrichienne. Pour diversifier ces sources d’information limitées, la population a accès aux médias des pays voisins comme l’Allemagne, la Suisse et l’Autriche.

Contexte politique

Bien que la situation semble s’améliorer, les liens des médias avec les acteurs politiques restent étroits, au détriment de leur indépendance. Ainsi, les deux quotidiens du pays sont détenus par les deux principaux partis au pouvoir (VU/FBP). En 2021 et pour la première fois, le parti écologiste de gauche Freie Liste (Liste Libre), jusqu’à présent engagé dans la défense de la liberté de la presse, s’en est pris aux journalistes après la publication, par les deux quotidiens nationaux, d’une enquête le concernant. 

Cadre légal

Les partis politiques, et notamment les deux partis au pouvoir, exercent une influence sensible sur les journaux, au sein desquels les journalistes peuvent avoir une tendance à l’autocensure. La situation est également préoccupante à la radio-télévision publique. Le VU et le FBP y sont ainsi régulièrement courtisés, alors que les journalistes qui y travaillent sont quasiment tous formés au sein de cet organe de presse. 

Contexte économique

Le principal problème de la presse dans le pays est le marché publicitaire limité, qui réduit de fait l’offre médiatique et ne permet pas aux médias d’être rentables. En conséquence, il existe une réelle dépendance entre les puissances économiques et les journaux. Aucun effort réel n’est fait pour orienter l’aide publique aux médias de façon à encourager un journalisme plus indépendant et des investigations de plus grande qualité.

Contexte socioculturel

Comme de nombreux pays, le Liechtenstein est confronté au recul de l’intérêt de la population pour l’information et à sa défiance accrue envers les médias traditionnels. En 2021, des groupes ou personnes aux idées extrémistes ont bénéficié d’une plus grande visibilité dans le contexte de la pandémie de Covid-19, influençant notamment le discours contre les médias.

Sécurité

Dans le contexte de la pandémie de coronavirus, les tentatives d’influence de certains secteurs de la société civile ont fortement augmenté, et les médias et journalistes ont été régulièrement exposés à des menaces ou de la diffamation. Lors des manifestations contre les mesures sanitaires prises dans le pays, les reporters et les médias ont subi des attaques verbales sans précédent.