Collateral Freedom

Reporters sans frontières débloque 34 sites censurés dans 18 pays.

L'opération #CollateralFreedom permet de contourner la censure de l’Internet grâce à un dispositif fondé sur la technique du "miroir", consistant à dupliquer les sites censurés et à en héberger des copies sur des serveurs internationaux appartenant à des "géants" du web. Si un pays tente de censurer ces sites, il doit aussi couper l’accès à l’ensemble des sites et services hébergés par ce serveur géant, ce qui provoquerait un important dommage collatéral pour son économie.

Collateral Freedom, la censure remise en échec dans 18 pays Ennemis d’Internet

En septembre 2020, RSF débloque trois sites d’information supplémentaires bloqués par le gouvernement du Bélarus après les résultats controversés des élections présidentielles du 9 août 2020.

 

RSF débloque huit sites d’information supplémentaires censurés dans leur pays après avoir publié des informations sur le Covid-19 contraires à la ligne du gouvernement.

 

Collateral Freedom : comment RSF déjoue la censure

 

Pour contourner la censure technologique mise en place par des Etats irrespectueux des droits de l’Homme, RSF a utilisé un dispositif original fondé sur la technique du "miroir", consistant à dupliquer les sites censurés et à en héberger des copies sur des serveurs internationaux appartenant à des "géants" du web. Rendre ces services inaccessibles reviendrait à priver des milliers d’entreprises de technologies essentielles, engendrant un coût économique voire politique très élevé, difficile à assumer pour les pays Ennemis d’Internet.

 

Pour maintenir les « sites miroirs » accessibles, RSF utilise une bande passante qui s’épuisera avec la fréquentation des sites. Chaque internaute est appelé à contribuer au financement de cette bande passante pour prolonger l’accès aux sites débloqués.

 

15 nouveaux sites débloqués en 2020

 

 

 


 

Les sites miroirs créés par RSF en 2020 :

 

RSF bloqué en Egypte. Miroir : https://rwb.global.ssl.fastly....

 

La Voix de Djibouti bloqué à Djibouti. Miroir : https://voxdji.global.ssl.fast...

 

Civil Rights & Livelihood Watch (mingsheng guancha) bloqué en Chine.*

 

Weiquanwang (维权网) bloqué en Chine.* 

 

Masheka.by bloqué au Bélarus. Miroir : https://masheka.global.ssl.fastly.net/

 

Courrier de Vitebsk bloqué au Bélarus. Miroir : https://vkurier.global.ssl.fastly.net/

 

Tribuna bloqué au Bélarus. Miroir : https://bytribuna.global.ssl.fastly.net/

 

Narinjara News bloqué en Birmanie. Miroir : http://narinjara.global.ssl.fastly.net/

 

Development Media Group (version anglaise) bloqué en Birmanie. Miroir : https://dmediag.global.ssl.fastly.net/

 

Development Media Group (version birman) bloqué en Birmanie. Miroir : http://dmgburmese.global.ssl.fastly.net/

 

The Stateless bloqué en Birmanie. Miroir : https://thestateless.global.ssl.fastly.net/ 

 

Monoroom.info bloqué au Cambodge. Miroir : https://monoroom.global.ssl.fastly.net 

 

Akhbor bloqué au Tadjikistan. Miroir : https://akhbor.global.ssl.fastly.net/ 

 

Charter 97 bloqué au Bélarus. Miroir : https://charter97.global.ssl.fastly.net/ 

 

Turan bloqué en Azerbaïdjan. Miroir : https://turan.global.ssl.fastly.net/

 

*Pour raison de sécurité, le lien n’est pas communiqué.

Mise en oeuvre technique

​RSF débloque 15 nouveaux sites d’information censurés. Cette opération de contournement de la censure étatique n’est possible que grâce à des procédés techniques sophistiqués appelés “mirroring”.

Afin de bien comprendre le processus utilisé, il faut savoir que chaque site est hébergé sur un serveur que les censeurs bloquent pour empêcher l’accès au contenu. Les autorités ou autres groupements, peuvent s’attaquer aux adresses IP, aux noms de domaines ainsi qu’aux contenus. Pour éviter ce blocage dans le cadre de la première édition de l’opération Collateral Freedom, RSF a utilisé des techniques inspirées de l’organisation GreatFire qui a mené plusieurs actions de ce genre afin de contourner la censure chinoise.

 

En février dernier, RSF s’est donné pour objectif d’améliorer le processus permettant de créer les copies virtuelles de ces sites censurés. A l’issue du hackathon Collateral Freedom organisé par RSF et hébergé par la Cantine de Brest, des développeurs bénévoles, sont parvenus à créer un nouveau script permettant d’afficher, en temps réel, le contenu du site censuré sur un serveur non censuré.

 

Les sites débloqués seront hébergés sur un serveur stratégique (type Amazon, Microsoft, Google…). Les dommages et déséquilibres “collatéraux” engendrés par le blocage de tels serveurs seraient, pour les gouvernements censeurs, supérieurs aux gains escomptés d’un blocage.

 

Cela n’est cependant possible que moyennant l’achat de bande passante au nouveau serveur (par exemple Amazon). Une somme déterminée correspond à une certaine quantité de bande passante. La “durée” de cette bande passante varie en fonction de la fréquentation des sites débloqués. Plus un site sera consulté, plus la bande passante sera consommée rapidement.

C’est pourquoi il est possible d’effectuer des dons en ligne afin d’acheter et d’augmenter la quantité de bande passante disponible et ainsi prolonger la durée de vie de cette opération de lutte contre les ennemis d’Internet.

Aidez-nous à déjouer la censure sur Internet !

Pour maintenir les « sites miroirs » accessibles, RSF utilise une bande passante qui s’épuisera avec la fréquentation des sites. En faisant un don, chaque internaute contribue au financement de cette bande passante pour prolonger l’accès aux sites débloqués. Nouveau : RSF met à disposition "Censorship detector", une extension permettant d'accéder aux sites dans les pays où ils sont censurés (via Google Chrome ou FireFox).

 

TÉLÉCHARGER "CENSORSHIP DETECTOR"

FAITES UN DON CONTRE LA CENSURE

Publié le 28.04.2022