Classement 2023
156/ 180
Score : 37,86
Indicateur politique
147
40.47
Indicateur économique
122
40.20
Indicateur législatif
139
44.34
Indicateur social
158
36.36
Indicateur sécuritaire
170
27.95
Classement 2022
170/ 180
Score : 28,98
Indicateur politique
160
35.45
Indicateur économique
178
15.82
Indicateur législatif
161
36.40
Indicateur social
167
36.50
Indicateur sécuritaire
162
20.74

En Cisjordanie, les journalistes sont victimes de violations doubles, à la fois de la part de l’Autorité palestinienne et des forces d’occupation israéliennes. Dans la bande de Gaza, les offensives militaires israéliennes et la politique du Hamas menacent la presse. En 2022 deux femmes journalistes ont été tuées par les forces de l’ordre israéliennes, dont la journaliste d’Al Jazeera, Shireen Abu Akleh. Des crimes qui restent impunis à ce jour. 

Paysage médiatique

Les médias affiliés à l’Autorité palestinienne ou au Fatah sont Palestine TV et l'agence de presse Wafa, dont le contenu est soumis à son contrôle. Il existe aussi des médias réputés indépendants comme Watan TV ou Ajyal Radio. Dans la bande de Gaza, on trouve aussi des titres affiliés au Hamas comme l’agence Shehab News ou le groupe Al-Aqsa Media Network

Contexte politique

La bande de Gaza est un territoire particulièrement dangereux pour la liberté de la presse. Soupçonnés de collaborer avec Israël, les journalistes sont entravés dans leur travail par le Hamas et le Djihad islamique. En Cisjordanie, l’Autorité palestinienne procède à la fermeture de sites web critiques, ainsi qu’à des arrestations et interrogatoires de journalistes afin d’exercer des pressions sur l’opposition politique.

Cadre légal

La loi fondamentale de l'Autorité palestinienne prévoit la liberté des médias et d’opinion mais, sur le terrain, elle se heurte aux intérêts réels du gouvernement. La loi sur la cybercriminalité, adoptée par le président Mahmoud Abbas en juillet 2017, limite la liberté d’expression autant que la liberté de la presse. À Gaza, le Conseil législatif a cessé d'élaborer de nouvelles lois depuis 2007. 

Contexte économique

Dans la bande de Gaza, la situation économique a une influence importante sur les médias indépendants ou semi-indépendants. La majorité d’entre eux sont financièrement instables. Le gouvernement de Gaza ne fournit aucune aide aux journalistes indépendants.

Contexte socioculturel

Le poids de la religion conservatrice se ressent dans le travail des journalistes. Ces restrictions apparaissent davantage chez les femmes, victimes de discriminations de genre. L’accès à certaines zones leur est par exemple plus fréquemment refusé qu’il ne l’est pour les hommes.

Sécurité

Le conflit avec Israël frappe de plein fouet les journalistes palestiniens, pour qui la couverture des manifestations est extrêmement dangereuse. Ils y subissent arrestations, violences, destruction de matériel, poursuites judiciaires et refus d’accréditation. Le recours par l’armée aux balles réelles pour disperser les manifestants inflige des blessures graves aux reporters.

Exactions en temps réel en Palestine

Baromètre
Tués depuis le 1er janvier 2024
5 journalistes
0 collaborateurs des médias
5
Détenus à ce jour
3 journalistes
0 collaborateurs des médias
3

Toutes les publications

Toutes les publications