Espagne

Espagne

La percée de l'extrême droite

L’année 2019 a été marquée par la percée de l’extrême droite espagnole, faisant du parti VOX la troisième force politique du pays. Celui-ci s’est illustré par sa croisade contre les médias, les militants incitant au lynchage des journalistes sur les réseaux sociaux ou les harcelant physiquement sur le terrain. De leur côté, les responsables politiques n’hésitent pas à insulter publiquement les reporters et à leur refuser des accréditations pour la couverture d’événements qu’ils organisent. La haine contre les professionnels de l’information ne se limite pas à VOX. En Catalogne, dans le climat de polarisation extrême de la vie politique, les journalistes sont devenus les cibles de violences physiques de la part à la fois de la police et des manifestants indépendantistes. Les journalistes d’investigation sont pris pour cible et sont victimes d’acharnement judiciaire. Plusieurs d’entre eux ont ainsi été accusés de violation du secret de l’instruction, d’autres ont fait l’objet de perquisitions. Même si la majorité des procédures n’aboutissent pas, les journalistes espagnols constatent une tendance croissante de la justice et de la police à s’opposer à la protection des sources, ainsi qu’une volonté d’entraver le journalisme d’investigation.

29
au Classement mondial de la liberté de la presse 2020

Classement

0

29 en 2019

Score global

+0,17

21,99 en 2019

  • 0
    journalistes tués en 2020
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2020
  • 0
    collaborateurs tués en 2020
Voir le baromètre