Espagne

Espagne

Une législation restrictive

La loi de sécurité citoyenne, plus connue en Espagne sous le nom de « loi bâillon » en raison de son impact restrictif sur la liberté d'expression et d'information, a commencé à produire ses effets contre les professionnels des médias en 2016. Au moins six journalistes ont subi des amendes financières, accusés d'empêcher la tâche des agents de police ou de les avoir pris en photo. La « loi bâillon » a été ratifiée en 2015 grâce à la majorité absolue que le parti populaire détenait alors au Parlement espagnol ; son abrogation est réclamée par l'ensemble des partis de l'opposition qui accusent aussi le gouvernement d'exercer un contrôle scandaleux sur les informations diffusées à la radio et à la télévision publiques (RTVE).

Sur le front économique, la forte crise qui a frappé le marché du travail en Espagne ces dernières années s'est traduite par une précarisation sans précédent de la profession. Les journalistes indépendants sous payés, voire non rémunérés, sont fréquents dans un secteur qui a perdu de son prestige.

29
au Classement mondial de la liberté de la presse 2017

Classement

+5

34 en 2016

Score global

-1,23

19,92 en 2016

  • 0
    journalistes tués en 2017
  • 0
    net-citoyens tués en 2017
  • 0
    collaborateurs tués en 2017
Voir le baromètre