Colombie

Colombie

Un espoir mesuré

La signature en septembre 2016 des accords de paix historiques entre le gouvernement et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) a apaisé de nombreuses tensions dans le pays. La fin du conflit qui a été, à d’innombrables reprises, source de censure et de violences contre la presse, laisse présager des jours meilleurs pour la liberté de l’information. Les journalistes colombiens restent malgré tout sous la menace permanente des « bacrims », ces bandes paramilitaires impliquées dans le trafic de drogue. Les agressions, menaces de mort et assassinats sont fréquents et placent la Colombie parmi les pays du continent les plus dangereux pour la presse. Des organisations criminelles veulent réduire au silence les médias alternatifs ou communautaires qui enquêtent sur leurs activités. Ces agressions, souvent commises avec la complicité de responsables locaux, demeurent la plupart du temps impunies.

129
au Classement mondial de la liberté de la presse 2017

Classement

+5

134 en 2016

Score global

-2,64

44,11 en 2016

  • 1
    journalistes tués en 2017
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2017
  • 0
    collaborateurs tués en 2017
Voir le baromètre