Chypre du nord

Chypre du nord

Le voisin turc au cœur des polémiques

La loi protège la liberté de la presse mais autorise des restrictions lorsqu’il s’agit de protéger l’ordre public, la sécurité nationale ou la décence et la diffamation sont considérées comme une offense criminelle. Une nouvelle loi sur les « infractions liées aux technologies de l’information » contenant des dispositions vagues sur les « publications illégales » et les « activités terroristes » a été adoptée, risquant d'être utilisée pour limiter la liberté d’expression. Il est très difficile pour les journalistes de traiter de la Turquie et de sa politique à l’égard de Chypre. Accusé d’avoir insulté et diffamé le président turc Recep Tayyip Erdoğan en 2019, le rédacteur en chef du quotidien Avrupa a été visé par une plainte du tribunal d’Ankara pour une caricature et deux articles. A la suite de sa relaxe, la procureur a fait appel. Les émissions d'une chaîne de télévision chypriote turque du satellite turc Türksat ont été suspendues par le Conseil supérieur de l’audiovisuel turc (RTÜK) pour « insulte au président turc Erdogan » et « atteinte à l'indépendance et à l'unité indivisible de la République turque ». La journaliste indépendante et correspondante de RSF Esra Aygin a reçu des insultes et des menaces de mort après avoir critiqué le leader chypriote turc Ersin Tatar pour ses déclarations sur la vaccination contre le coronavirus. Le journal en ligne Özgür Gazete a publié des photos du candidat Tatar rencontrant secrètement, avant les élections, l'équipe de campagne d'Erdoğan. Tatar a déclaré que les photos avaient été prises par une agence de renseignement extérieure, suggérant que les journalistes étaient des espions. Pour l’un de ses articles, la journaliste Aysemden Akin est accusée par les autorités turques d’avoir insulté l’État turc et provoqué la population. Le directeur du journal Daily Yeni Bakış dénonce des intimidations de la police. Durant la pandémie de la Covid-19, les points de passage entre les deux parties de l'île ont été fermés, entravant la liberté de mouvement des journalistes et leur accès à l’information.


76
au Classement mondial de la liberté de la presse 2021

Classement

+1

77 en 2020

Score global

+0,03

29,79 en 2020

  • 0
    journalistes tués en 2021
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2021
  • 0
    collaborateurs tués en 2021
Voir le baromètre