Ukraine

Ukraine

À la croisée des chemins

VOIR LE #MomProject SUR L'INDÉPENDANCE DES MÉDIAS EN UKRAINE

Depuis la révolution de 2014, les autorités ukrainiennes ont fait passer plusieurs réformes longtemps attendues : transparence de la propriété des médias, accès à l’information publique... Mais comme le montre le sous-financement du nouvel audiovisuel public, ces conquêtes sont précaires. Et il en faudra bien davantage pour desserrer l’emprise des oligarques sur les grands médias et favoriser l’indépendance des rédactions. La “guerre de l’information” avec la Russie entretient un climat délétère : interdiction des médias et réseaux sociaux russes, listes noires de journalistes étrangers… Le journalisme d’investigation est affecté par les atermoiements de la lutte contre la corruption. L’impunité persiste pour de trop nombreuses attaques contre les médias, à commencer par l’assassinat du célèbre journaliste Pavel Cheremet en 2016. Et les inquiétudes montent à l’approche des élections de 2019. Les zones contrôlées par les séparatistes restent des zones de non-droit, sans journalistes critiques ni observateurs étrangers.

101
au Classement mondial de la liberté de la presse 2018

Classement

+1

102 en 2017

Score global

-2,03

33,19 en 2017

  • 0
    journalistes tués en 2018
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2018
  • 0
    collaborateurs tués en 2018
Voir le baromètre