Thaïlande

Thaïlande

“Paix et Ordre” pour museler les journalistes

Le Conseil national pour la Paix et l’Ordre, placé sous l’autorité du gouvernement, surveille en permanence journalistes et citoyens-journalistes. Omniprésent et doté des pleins pouvoirs, cet organisme multiplie les convocations abusives et les détentions. Son chef, le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-Ocha, s’attaque régulièrement aux journalistes indépendants, allant jusqu’à les menacer de mort. On peut le qualifier de nouveau prédateur de l’information.

136
au Classement mondial de la liberté de la presse 2016

Classement

-2

134 en 2015

Score global

-4,46

40,07 en 2015

Contacts

  • 0
    journalistes tués en 2017
  • 0
    net-citoyens tués en 2017
  • 0
    collaborateurs tués en 2017
Voir le baromètre