Suède

Suède

La première loi sur la liberté de la presse au monde

La Suède, premier pays au monde à avoir adopté, en 1776, une loi sur la liberté de la presse, demeure jusqu’à aujourd'hui très attachée aux valeurs d'indépendance des médias. Le texte consacre non seulement ce principe, mais proclame aussi le droit d’accès des citoyens aux documents publics en vertu d’un principe novateur : “le droit à l’information”.
L’année 2018 a vu une recrudescence du cyberharcèlement contre les journalistes, notamment ceux qui enquêtent sur le crime organisé ou les affaires religieuses. Face à ces menaces, le gouvernement suédois a attribué plus de ressources à la police et à la justice pour combattre ces nouveaux phénomènes. La question de l’autocensure se pose désormais. La décision récente de financer l’audiovisuel public par l’impôt et non plus par une redevance a suscité des inquiétudes sur la relation du service public suédois avec l’Etat et les menaces sur son indépendance. De plus, la forte concentration des médias dans les mains de quelques nouveaux acteurs (les câblodistributeurs, par exemple) après le rachat de certains organes de presse a créé une vive inquiétude.

3
au Classement mondial de la liberté de la presse 2019

Classement

-1

2 en 2018

Score global

0

8,31 en 2018

  • 0
    journalistes tués en 2019
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2019
  • 0
    collaborateurs tués en 2019
Voir le baromètre