#FreeIhsaneElKadi : signez la pétition pour appeler les autorités algériennes à libérer immédiatement le directeur de Radio M et Maghreb Émergent !

20577 / 50000 signatures

Vos données resteront strictement confidentielles et protégées. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien de désabonnement en bas de nos emails. Vous disposez également d’un droit de modification et de suppression de vos données en écrivant à l’adresse [email protected]

Le pourvoi en cassation formé par Ishane El Khadi a été rejeté. Sa condamnation est donc désormais définitive mais nous restons mobilisés. RSF demande au président algérien de gracier Ishane El Khadi. Joignez-vous à nous, signez la pétition pour demander la grace du journaliste Ihsane El Kadi.

Ihsane El Kadi est un journaliste indépendant, fervent défenseur de la liberté de la presse et directeur de la station algérienne Radio M et du site d’information Maghreb Émergent, deux médias critiques à l’égard du pouvoir en Algérie. Soumis à un véritable harcèlement politico-judiciaire, il fait l’objet d'intimidations croissantes du pouvoir depuis des années : arrestations et poursuites judiciaires. Cette fois, après avoir été convoqué à deux reprises en novembre par les services de sécurité, il est  placé en garde à vue le 24 décembre, ses deux médias d’information sont mis sous scellés le lendemain, et il est incarcéré quatre jours plus tard.

Mi-janvier, la justice algérienne a confirmé sa détention dans le cadre d’une enquête pour “collecte illégale de fonds et atteinte présumée à la sûreté de l’État”. Une décision qui a pris de court sa famille, ses proches et son collectif de défense puisque ses défenseurs n’ont pas été informés du changement de date de l’audience d’examen de son appel - prévu initialement le 18 janvier - et n’ont donc pas pu présenter leurs arguments. “C'est une violation du droit de la défense”, déplore un membre du collectif de défense.

L’interpellation d’Ihsane El Kadi a suscité une vague d'indignation et une vaste campagne de soutien internationale, notamment menée par RSF qui a officiellement saisi les Nations unies et initié un appel commun de 16 patrons de médias et de rédactions, dont le rédacteur en chef de Novaïa Gazeta, prix Nobel de la paix 2021, Dmitri Mouratov.

La poursuite de la détention arbitraire d’Ihsane El Kadi et la procédure inique dont il fait l’objet sont intolérables. Les voix libres ne doivent pas s’éteindre dans les geôles algériennes.

Nous vous demandons de signer de toute urgence cette pétition appelant les autorités algériennes à faire libérer sans attendre Ihsane El Kadi et à abandonner toutes les charges qui pèsent contre lui.  #FreeIhsaneElKadi !

Publié le