Moldavie

Moldavie

Les médias transformés en armes

Diversifié mais extrêmement polarisé, le paysage médiatique moldave est à l’image d’un pays marqué par une instabilité politique chronique et le poids étouffant des oligarques. La ligne éditoriale des principaux médias est étroitement corrélée aux intérêts politiques ou économiques de leur propriétaire, un travers criant lors des campagnes électorales. L’empire médiatique construit par l’ancien milliardaire et chef du Parti démocrate Vladimir Plahotniuc a perdu de son influence, et a été rapidement remplacé par une nouvelle holding médiatique affiliée à son concurrent pro-russe, le Parti des socialistes. Les journalistes, en particulier ceux des rares médias indépendants, sont régulièrement intimidés et harcelés par les responsables politiques et les autorités. L’indépendance des rédactions, la concentration des médias et la qualité du journalisme constituent donc des défis essentiels. Dans un climat de guerre de l’information exacerbé par la polarisation de la société, le manque d’indépendance de l’autorité de régulation de l’audiovisuel continue de susciter des inquiétudes.

91
au Classement mondial de la liberté de la presse 2020

Classement

0

91 en 2019

Score global

+0,05

31,21 en 2019

Contacts

  • 0
    journalistes tués en 2020
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2020
  • 0
    collaborateurs tués en 2020
Voir le baromètre