Libye

Libye

Les journalistes et les médias victimes du conflit armé

Dix ans après le soulèvement populaire en Libye, le contexte politique, social et économique du pays reste instable. Les différents acteurs politiques, à l’est et à l'ouest, se font face dans une lutte de pouvoir sans fin. La situation est aggravée par l’intervention de milices armées qui déstabilisent le paysage politique et minent l’Etat de droit. Les journalistes et les médias paient depuis plusieurs années un lourd tribut à cette situation : de nombreux cas de censure, de violences et d’intimidations ont été recensés. A cela s'ajoute l’instrumentalisation des médias par les parties prenantes du conflit. Cette violence démocratisée envers les journalistes et les médias est encouragée par une impunité totale des exactions commises. Au sein de ce véritable trou noir de l’information, les journalistes étrangers n’ont également plus la possibilité de couvrir médiatiquement le pays tant le contexte sécuritaire est dégradé.
La mise en place d'élections présidentielles en décembre 2021 représente un espoir de transition politique. La Libye a besoin de lois cadres garantissant la liberté d’expression, la sécurité des journalistes et le droit à une information fiable.


165
au Classement mondial de la liberté de la presse 2021

Classement

-1

164 en 2020

Score global

+0,04

55,77 en 2020

  • 0
    journalistes tués en 2021
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2021
  • 0
    collaborateurs tués en 2021
Voir le baromètre