Libye

Libye

Informer, une mission presque impossible

L’impasse politique dans laquelle se trouve le pays en raison de la crise ouverte entre l’est et l’ouest libyen a rendu extrêmement difficile le travail des journalistes, qui risquent leur vie pour informer. Le gouvernement d’union nationale, nommé en mars 2016 et dirigé depuis Tripoli, n’a pas été en mesure d’endiguer le phénomène d’impunité des exactions et crimes commis contre les journalistes. Visés par des milices armées ou par le groupe État islamique, trois journalistes – deux Libyens et un Néerlandais – ont été tués en 2016.

163
au Classement mondial de la liberté de la presse 2017

Classement

+1

164 en 2016

Score global

-1,08

57,89 en 2016

  • 0
    journalistes tués en 2017
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2017
  • 0
    collaborateurs tués en 2017
Voir le baromètre