Îles Fidji

Îles Fidji

D’encourageantes victoires dans un contexte hostile

La couverture relativement pluraliste et équilibrée des élections législatives de 2018 - les deuxièmes depuis le coup d’Etat de 2006 - a confirmé la vivacité et l’esprit de résistance de la presse fidjienne. Cependant, les reporters doivent toujours composer avec le Décret sur le développement de l’industrie des médias (Midd), converti en loi en 2018, et avec l’autorité de régulation qui en résulte, la Media Industry Development Authority (Mida), dont l’indépendance pose clairement question. Les journalistes qui violeraient les dispositions vaguement formulées de cette loi peuvent écoper d’une peine de deux ans de prison. Dans ce contexte juridique hostile, la relaxe accordée en mai 2018 au principal quotidien du pays, The Fiji Times, et à trois de ses journalistes, accusés de sédition, a été célébrée comme une encourageante victoire pour la liberté de la presse.

52
au Classement mondial de la liberté de la presse 2019

Classement

+5

57 en 2018

Score global

+0,63

26,55 en 2018

  • 0
    journalistes tués en 2019
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2019
  • 0
    collaborateurs tués en 2019
Voir le baromètre