Grèce

Grèce

Un décret présidentiel aux conséquences incertaines

Peu de temps après la victoire écrasante du parti de centre-droit Nouvelle Démocratie sur le parti sortant Syriza aux élections générales de juillet 2019, un décret présidentiel a placé l’audiovisuel public ERT ainsi que l’agence de presse d’État ANA-MPA sous la supervision directe du Premier ministre Kyriákos Mitsotákis. La mesure a fait craindre des restrictions en matière de liberté de la presse en Grèce où les journalistes continuent de travailler dans des conditions difficiles : un reporter a été violemment attaqué par la police lors d’une manifestation en novembre à Athènes, un photojournaliste rapportant l’évacuation d’un squat a été arrêté et détenu, tandis que le siège de l’hebdomadaire Athens Voice a été saccagé par un groupe anarchiste.

65
au Classement mondial de la liberté de la presse 2020

Classement

0

65 en 2019

Score global

+0,28

29,08 en 2019

  • 0
    journalistes tués en 2020
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2020
  • 0
    collaborateurs tués en 2020
Voir le baromètre