Finlande

Finlande

Un scandale chasse l'autre

En tête du classement pendant cinq années consécutives, la Finlande a été évincée de la première marche par la Norvège en 2017. Les Finlandais sont les quatrièmes plus gros lecteurs de presse au monde avec 200 titres dont 33 quotidiens. L'image du fleuron de l’audiovisuel finlandais Yle a été écornée en décembre 2016 avec le scandale "Sipilägate", – du nom du Premier ministre Juha Sipilä soupçonné d’avoir exercé des pressions sur des journalistes de la radio publique Yle – La radio publique Yle a fermement nié ces accusations et considéré l'affaire comme un conflit éditorial interne entre deux journalistes et leur rédacteur en chef. Tous trois ont démissionné dans la foulée. En décembre 2017, une perquisition a été effectuée au domicile d'une journaliste de Helsingin Sanomat, le plus grand quotidien du pays, après que le journal a publié un article alléguant qu’une agence de renseignement militaire finlandaise espionnait la Russie. Un tribunal a jugé que la confidentialité des sources de la journaliste avait été respectée en dépit de cette perquisition Une enquête approfondie sur la question de savoir si les journalistes avaient enfreint la loi en publiant des documents militaires classifiés est toujours en cours.

4
au Classement mondial de la liberté de la presse 2018

Classement

-1

3 en 2017

Score global

+1,34

8,92 en 2017

  • 0
    journalistes tués en 2019
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2019
  • 0
    collaborateurs tués en 2019
Voir le baromètre