Finlande

Finlande

Le "pays de la presse libre"... et de ses ennemis

Quand les présidents Trump et Poutine se sont rencontrés à Helsinki en juillet 2018, on pouvait lire sur les panneaux qui mènent de l'aéroport d'Helsinki au centre-ville le message suivant, en russe et en anglais : « Monsieur le Président, bienvenue au pays de la presse libre ». Helsinki adressait ainsi une leçon de liberté de la presse aux deux présidents.
Les bases structurelles, législatives et institutionnelles en faveur de la liberté de la presse ont été maintenues en 2019. En outre, plusieurs ministères ont préparé des initiatives positives pour limiter les abus de la liberté d’expression dans les médias sociaux, que que soit sous la forme de messages de haine ou de harcèlement des journalistes et d'autres professionnels.
Malheureusement, trop de politiciens ont encouragé ces phénomènes par leur propre comportement. Jusqu’à présent, le gouvernement et le Parlement ont échoué à prendre des mesures pertinentes malgré les propositions faites par un grand nombre de groupes de défense. L’imprécision et la faiblesse des lois à ce propos rendent la tâche des tribunaux difficile, même dans les cas les plus évidents, et il est urgent de lister la jurisprudence et de revoir la loi.

2
au Classement mondial de la liberté de la presse 2020

Classement

0

2 en 2019

Score global

+0,03

7,90 en 2019

  • 0
    journalistes tués en 2020
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2020
  • 0
    collaborateurs tués en 2020
Voir le baromètre