Finlande

Finlande

"Le pays de la presse libre"

Quand les présidents Trump et Poutine se sont rencontrés à Helsinki en juillet 2018, on pouvait lire sur les panneaux qui mènent de l'aéroport d'Helsinki au centre-ville le message suivant, en russe et en anglais : « Monsieur le Président, "bienvenue au pays de la presse libre" ». Helsinki adressait ainsi une leçon de liberté de la presse aux deux présidents. A l'automne, deux activistes pro-Poutine ont été condamnés à de lourdes peines après qu'ils ont mené une campagne de haine et de diffamation sur internet contre une journaliste qui enquêtait sur les trolls du Kremlin depuis 2014. La justice finlandaise a voulu envoyer un message très clair aux harceleurs en ligne : les discours haineux ne peuvent être tolérés au nom de la liberté d’expression. Depuis le "Sipilägate" en 2016 – du nom du Premier ministre Juha Sipilä, soupçonné d’avoir exercé des pressions sur des journalistes de la radio publique - ou encore la perquisition du domicile d'une journaliste en 2017, plus aucun scandale de cette importance ne s'est produit.

2
au Classement mondial de la liberté de la presse 2019

Classement

+2

4 en 2018

Score global

-2,36

10,26 en 2018

  • 0
    journalistes tués en 2019
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2019
  • 0
    collaborateurs tués en 2019
Voir le baromètre