Équateur

Équateur

De nouveaux espoirs pour la presse indépendante.

L’élection du nouveau président Lenin Moreno en mai 2017 a permis d’apaiser les tensions entre le pouvoir équatorien et de nombreux médias privés, après trois mandats consécutifs de Rafael Correa (2007-2017) dramatiques pour la liberté de la presse dans le pays. L’ex-président n’a eu de cesse de contrôler l’agenda médiatique, n’hésitant pas à s’en prendre personnellement et publiquement à la presse critique et générant d’innombrables conflits entre les autorités et la presse indépendante. La Loi organique de la communication (LOC), promulguée en 2013, a été détournée de son objectif et se retourne régulièrement contre les journalistes: licenciements, poursuites judiciaires pour diffamation, amendes financières... Elle devrait être réformée durant le mandat du président Moreno.

105
au Classement mondial de la liberté de la presse 2017

Classement

+4

109 en 2016

Score global

+0,43

33,21 en 2016

  • 2
    journalistes tués en 2018
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2018
  • 1
    collaborateurs tués en 2018
Voir le baromètre