Chypre

Chypre

Le poids des mots

La liberté de la presse est garantie par la Constitution. Cependant, les partis politiques, l’Eglise orthodoxe et les intérêts commerciaux exercent une grande influence sur les médias. L’exercice du journalisme connaît des entraves liées à l’interdiction édictée par l’Etat d’utiliser certains termes relatifs au conflit avec le nord de l’île, à la négation du génocide arménien ou des crimes de guerre. La diffamation est toujours une infraction pénale. Une initiative sous l’égide de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) a réuni des journalistes, leurs syndicats et des conseils de presse des deux côtés de l’île de Chypre. Elle a produit, en juillet 2018, un glossaire de mots identifiés comme indélicats et potentiellement incendiaires à éviter, dans le but de renforcer le journalisme de qualité et d’en améliorer l’éthique. Ses auteurs chypriotes grecs ont été sévèrement menacés, le gouvernement n’appréciant pas la “rhétorique alternative” sur certains dossiers. La Commission européenne se dit préoccupée par le système en vigueur à Chypre d’octroi de passeports et de visas « dorés » à des citoyens étrangers à l’Union européenne et par les risques que ces dispositifs recèlent en matière de sécurité, d’évasion fiscale, de corruption et de blanchiment. Chypre est un paradis fiscal où de nombreuses entreprises liées aux oligarques russes ont leur siège officiel, mais enquêter sur les liens de l’Etat avec la Russie peut entraîner des poursuites civiles et pénales pour les journalistes en question : la justice a ainsi interdit au journal Politis de publier des courriels interceptés par des hackers que la procureur Eleni Loizidou avait échangés avec le bureau du Procureur général de Russie. Cette sanction est toujours en vigueur, malgré une mobilisation internationale contre ce musèlement de la liberté de la presse.

28
au Classement mondial de la liberté de la presse 2019

Classement

-3

25 en 2018

Score global

+1,89

19,85 en 2018

  • 0
    journalistes tués en 2019
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2019
  • 0
    collaborateurs tués en 2019
Voir le baromètre