Bangladesh

Bangladesh

Ne critiquer ni la Constitution, ni l’Islam

Au Bangladesh, il est déconseillé de critiquer la Constitution ou l’Islam, qui est religion d’Etat. Sur ces sujets, journalistes et blogueurs qui refusent censure et autocensure, risquent la prison à vie, voire la peine capitale. Ceux jugés trop laïques sont par ailleurs la cible des groupes islamistes. La presse est pourtant assez diverse et plutôt libre quand il s’agit de questions moins sensibles.

144
au Classement mondial de la liberté de la presse 2016

Classement

+2

146 en 2015

Score global

-2,99

42,95 en 2015

  • 0
    journalistes tués en 2017
  • 0
    net-citoyens tués en 2017
  • 0
    collaborateurs tués en 2017
Voir le baromètre