Actualités

20 juillet 2017

Deux sites d’information bloqués au Soudan du Sud

Information Minister,Michael Makuei Lueth, Photo credit: AP Photo/Elias Asmare
Reporters sans frontières (RSF) s’alarme du blocage par le gouvernement du Soudan du Sud de deux sites d’information réputés.


Depuis le 17 juillet 2017, les utilisateurs sud-soudanais n’ont plus accès aux deux sites d’information Sudan Tribune et Radio Tamazuj. Le blocage des sites et de la diffusion via mobile a été ordonné par l’Autorité nationale de la communication, l’agence de régulation. Interrogé par Reuters, le ministre de l’Information Michael Makuei Lueth a justifié cette mesure, par la couverture “hostile” de ces médias à l’égard du gouvernement


“Ce blocage de deux sites majeurs d’information est intolérable et nous demandons aux autorités de les rétablir immédiatement, déclare Cléa Kahn-Sriber, responsable du bureau Afrique de RSF. L’accès à l’information est un droit fondamental garanti par la Constitution provisoire du Soudan du Sud de 2011”.


Le site d’information Sudan Tribune dont la rédaction est basée à Paris, et la radio indépendante d’information Radio Tamazuj sont réputés pour fournir des informations fiables, contournant régulièrement les injonctions de censure des gouvernement des deux Soudan. Selon Radio Tamazuj, le gouvernement sud-soudanais s’est appuyé sur le fournisseur d’accès chinois ZTE pour bloquer le site et le service mobile de la radio, qui continue néanmoins à diffuser en ondes courtes.


Adil Faris Mayat, directeur de la télévision publique est quant à lui emprisonné depuis une dizaine de jours, sans avoir eu accès à un avocat.


Le Soudan du Sud en deux ans 20 places dans le Classement mondial 2017 de la liberté de l’information établi par RSF et occupe désormais la 145e place sur 180 pays.


Plus d’information sur le Soudan du Sud ici.