RSF en Afghanistan : 202 évacuations et 152 actions de soutien en un an

Depuis la prise de pouvoir des talibans le 15 août 2021, Reporters sans frontières (RSF) a aidé à l’évacuation de 202 journalistes afghans en danger et a mis en œuvre 152 actions de soutien administratif et financier d’urgence en leur faveur.

Dès la chute de Kaboul le 15 août 2021, des milliers de journalistes afghans ont voulu fuir le pays, craignant de graves représailles. Dès la prise de pouvoir par les talibans, le secrétariat international de RSF ainsi que ses sections se sont mobilisés pour établir des listes de journalistes les plus vulnérables et demander leur évacuation immédiate du pays, ainsi que les membres de leur famille. Les autorités françaises, allemandes et espagnoles ont répondu à cet appel de RSF et ont contribué, jusqu’à aujourd’hui, à faire sortir 202 journalistes afghans du pays, afin qu'ils rejoignent l'Europe en toute sécurité. Ces évacuations se déroulant néanmoins dans un contexte politique tendu et changeant, leur mise en place a pris plusieurs mois. Certains journalistes figurant sur ces listes attendent toujours de pouvoir être réinstallés en Europe.

  • Basé en France, le secrétariat international de RSF a soumis une liste de 80 journalistes vulnérables aux autorités françaises. À ce jour, cette liste a permis à 25 journalistes de quitter le territoire afghan pour la France. 55 reporters espèrent pouvoir rejoindre la France prochainement. 19 d'entre eux sont encore en Afghanistan et les autres ont rejoint des pays tiers. 
  • La section allemande a pour sa part organisé 159 départs de journalistes. 
  • 18 départs ont été organisés par la section espagnole.

Outre l’aide à l’évacuation sur la base des listes constituées en urgence à la chute de Kaboul, RSF - qui reçoit encore des centaines d’appels à l’aide- continue de soutenir les journalistes qui se trouvent dans des situations sécuritaires et économiques très précaires, en Afghanistan ou en exil dans les pays limitrophes.

Un soutien administratif et financier

Après un processus de vérification des critères d’éligibilité du mandat RSF - subir des menaces immédiates et directes en raison de son travail d’information -, le bureau assistance vient en aide aux professionnels des médias afghans dans deux domaines : 

  • un soutien pour les démarches administratives, notamment auprès des autorités des pays d’accueil pour les demandes de visa et d’asile ;
  • un soutien financier.

Depuis le 15 août 2021, le bureau assistance du secrétariat international de RSF a déjà mis en œuvre 152 actions pour soutenir les journalistes afghans en danger. 

  • Il a dispensé des soutiens financiers (71) permettant au bénéficiaire de faire face à ses frais urgents, par exemple liés à sa réinstallation récente dans un pays tiers. Le montant moyen de l’aide est de 1 500 euros par journaliste, pour un total de 99 916 euros.
  • RSF a apporté son soutien dans le cadre de démarches administratives, principalement celui de demandes de visa et d’asile auprès des autorités de pays européens (81).

En 2022, l’Afghanistan, qui a perdu près de 40 % de ses médias et plus de la moitié de ses journalistes depuis le 15 août 2021, a chuté à la 156e place du classement de la liberté de la presse de RSF.

Image
156/180
Score : 38.27

Exactions en temps réel en Afghanistan

Baromètre
Tués depuis le 1er janvier 2022
0 journalistes
0 collaborateurs des médias
0
En prison à ce jour
3 journalistes
0 collaborateurs des médias
3
Publié le 10.08.2022
Mise à jour le 10.08.2022