République Dominicaine

République Dominicaine

L’autocensure comme solution

La liberté de l’information en République dominicaine est fragilisée par un fort niveau de concentration et d’impunité favorisant l’autocensure. Les journalistes qui couvrent des sujets sensibles comme la corruption ou le narcotrafic s’exposent entre autres à des menaces ou à de violentes représailles pouvant aller jusqu’à l’assassinat de la part de fonctionnaires ou de cartels. Les élus abusent régulièrement de leur position pour stigmatiser les journalistes trop critiques. En 2016, des lois rendant la diffamation passible d’emprisonnement ont été abrogées. Une avancée majeure pour la presse et la démocratie.

55
au Classement mondial de la liberté de la presse 2020

Classement

0

55 en 2019

Score global

0

27,90 en 2019

  • 0
    journalistes tués en 2020
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2020
  • 0
    collaborateurs tués en 2020
Voir le baromètre