Pays-Bas

Pays-Bas

Nette croissance des attaques contre les journalistes

Selon les normes internationales, les médias néerlandais restent totalement indépendants. Le gouvernement respecte la liberté de la presse aux Pays-Bas et à l’étranger. Cependant, des tendances inquiétantes apparaissent : des politiciens populistes extrémistes attaquent la légitimité des médias établis, et certains gouvernements étrangers font pression sur des politiciens pour qu’ils interviennent auprès de journalistes ayant parlé négativement de leur pays. La nouvelle législation en vertu de laquelle les citoyens néerlandais se rendant dans une zone contrôlée par un groupe terroriste doivent demander une autorisation préalable auprès du ministère de la Justice a été fortement contestée.
Les journalistes se plaignent que cette loi, déjà adoptée par la chambre basse du Parlement et actuellement en cours d’examen par le Sénat, porte atteinte à leur liberté d’exercer leur métier dans les zones de conflit. Ils demandent une clause d’exemption.
Les agressions restent un grave sujet de préoccupation. Les attaques sur internet, les menaces de mort contre les journalistes et leur famille semblent presque incessantes. Dans leur rapport « Un climat dangereux » publié en mai 2019, les chercheurs Dr Marjolein Odekerken et Laura Das ont montré qu’environ la moitié des femmes journalistes, et en particulier celles qui ont des origines immigrées, avaient subi violences, intimidations ou menaces en rapport avec leur travail. Les autorités hollandaises ont connu un succès considérable dans leurs efforts pour protéger les journalistes contre les tentatives d’intimidation ou même d’assassinat commises par des criminels. Deux suspects majeurs, qui auraient ordonné des assassinats dans le pays et à l’étranger, ainsi que plusieurs de leurs hommes de main ont été arrêtés récemment. Le syndicat du crime, tenu pour responsable de plusieurs tentatives d’agressions ou de crimes contre des journalistes, semble avoir été démantelé. Il reste que de nombreux journalistes bénéficient toujours d'une protection policière.

5
au Classement mondial de la liberté de la presse 2020

Classement

-1

4 en 2019

Score global

+1,33

8,63 en 2019

  • 0
    journalistes tués en 2020
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2020
  • 0
    collaborateurs tués en 2020
Voir le baromètre