Pakistan

Pakistan

Les journalistes cibles tous azimuts

Les journalistes sont la cible préférée des groupes extrémistes, des organisations islamistes et des redoutés services de renseignements pakistanais, tous répertoriés comme prédateurs de la presse par RSF. En guerre les uns contre les autres, ces groupes sont toujours prêts à dénoncer les “sacrilèges” commis par la presse. Conséquence naturelle de cette situation, l’autocensure, pratiquée à une vaste échelle au sein des rédactions. La presse pakistanaise est pourtant considérée comme l’une des plus libres d’Asie quand il s’agit d’évoquer les bisbilles entre politiciens locaux.

147
au Classement mondial de la liberté de la presse 2016

Classement

+12

159 en 2015

Score global

+1,94

50,46 en 2015

  • 0
    journalistes tués en 2017
  • 0
    net-citoyens tués en 2017
  • 0
    collaborateurs tués en 2017
Voir le baromètre