Lituanie

Lituanie

Nombreuses tentatives du parti au pouvoir contre la liberté d’expression

En 2019, la Lituanie a voté une nouvelle loi qui simplifie les possibilités de limitation de diffusion au nom de la sécurité et autorise, dans certains cas, des restrictions sur la liberté de la presse. Grâce à cette modification de la loi, le régulateur national, la Commission sur la radio et télévision lituanienne, peut maintenant décider en urgence d’interrompre une émission télévisée pendant 72 heures s’il considère qu’elle met en danger la sécurité publique. La Commission peut décider seule, sans ordonnance de justice et sur la seule base d’un avis des autorités gouvernementales. En mai, la Cour constitutionnelle a brièvement interrompu les tentatives contre la liberté de l’information du parti au pouvoir, l’Union lituanienne agraire et des verts (LFGU). Elle a estimé que l’enquête parlementaire diligentée par ce parti contre le radiodiffuseur public LRT avait violé la liberté d’expression. Mais l’offensive du parti ne s’est pas arrêtée là. Il a refusé de retirer une nouvelle loi sur LRT qui permettrait de modifier la structure de management du diffuseur. Cette loi sera soumise au vote à l’été 2020. Le parlement devrait également décider de la création d’un fonds de soutien aux médias au cours de la même session. Sur une proposition du parti au pouvoir, la gestion du fonds public en faveur des médias culturels et éducatifs serait transférée d’un organisme indépendant au ministère de la Culture, alimentant en cela les craintes des journalistes. En décembre 2019, le ministère de la Défense a proposé de créer un label « Pour seul usage officiel » afin de restreindre l’accès à certaines informations. Il concernerait en particulier les projets de loi en gestation. La mesure a provoqué un tollé et a été retirée, mais les journalistes restent inquiets.

28
au Classement mondial de la liberté de la presse 2020

Classement

+2

30 en 2019

Score global

+0,87

22,06 en 2019

  • 0
    journalistes tués en 2020
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2020
  • 0
    collaborateurs tués en 2020
Voir le baromètre