Lesotho

Lesotho

L'étau se resserre sur les médias

Les tensions politiques se sont accrues depuis les élections législatives de juin 2017 rendant de plus en plus difficile l’exercice du métier de journaliste. Les campagnes de harcèlements, de menaces de mort et d’arrestations menées contre les journalistes deviennent monnaie courante et restent impunies. Les autorités exercent une pression telle sur les médias que certains journalistes ont dû partir en exil en Afrique du Sud ou préfèrent avoir recours à l’autocensure. Les journaux et la radio, média roi en raison des coûts de distribution et du faible taux d’alphabétisation, perdent peu à peu leur liberté de ton et dépendent toujours des revenus publicitaires des sociétés d’État. Plusieurs radios privées locales ont été fermées au motif qu’elles portaient atteinte à la sécurité d’Etat. L’information en ligne reste relativement libre, mais l’accès à Internet reste très réduit en raison du manque d’infrastructures et du coût de la connexion.

68
au Classement mondial de la liberté de la presse 2018

Classement

0

68 en 2017

Score global

0

28,78 en 2017

  • 0
    journalistes tués en 2018
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2018
  • 0
    collaborateurs tués en 2018
Voir le baromètre