Erythrée

Erythrée

Une dictature où l’information n’a aucun droit

Depuis 26 ans, l’Érythrée est une dictature où l’information n’a pas droit de cité. À ce jour, au moins 11 journalistes sont détenus en dehors de toute procédure judiciaire. La presse, comme toute la société érythréenne, est soumise à l’arbitraire absolu du président Issaias Afeworki, prédateur de la presse et responsable de « crimes contre l’humanité », selon un rapport de l’ONU de juin 2016. Le dictateur n’envisage aucune ouverture. « Ceux qui pensent qu’il y aura la démocratie dans ce pays peuvent le penser dans un autre monde », déclarait-il en 2014. Radio Erena est la seule radio indépendante et apolitique, animée depuis Paris par des journalistes érythréens en exil, qui fournit des informations libres à la population érythréenne. Ses ondes y sont toutefois régulièrement brouillées.

179
au Classement mondial de la liberté de la presse 2018

Classement

0

179 en 2017

Score global

0

84,24 en 2017

  • 0
    journalistes tués en 2018
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2018
  • 0
    collaborateurs tués en 2018
Voir le baromètre