Centre pour la liberté de la presse de RSF à Lviv : livraison des premiers gilets pare-balles

Le secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF) était à Lviv le samedi 11 mars pour l’ouverture du Centre pour la liberté de la presse, hébergé au sein de l’International Media Center.

Deux semaines après l’invasion de l'Ukraine, une semaine après l’annonce par RSF de la création d’un centre à Lviv, l’organisation a procédé à son inauguration. “Nous sommes ici pour exprimer notre solidarité avec les journalistes ukrainiens et pour leur apporter le meilleur soutien possible pour couvrir la guerre”, a déclaré Christophe Deloire. En présence d’Oksana Romaniuk, directrice de l’Institute of Mass Information (IMI) et d’Alexander Query, coordinateur du centre, le secrétaire général de RSF a présenté les premières activités menées par ce hub installé dans la ville de l’Ouest de l’Ukraine et désormais opérationnel.

 

Des premiers équipements de protection individuels à destination des reporters ont été distribués cette semaine grâce au réseau international de solidarité de journalistes n-ost et au groupe de presse suédois Bonnier. Ce dernier a ainsi collecté une trentaine de gilets pare-balles et de casques auprès de ses différents titres (Dagens Nyheter, Dagens industri et Expressen), avec le soutien du groupe Schibsted et du diffuseur national Sveriges Television.

 

Nous allons distribuer des gilets pare-balles dans les points les plus chauds du pays”, a expliqué Oksana Romaniuk alors que ces derniers jours ont été marqués par des violences commises contre les journalistes couvrant le conflit en Ukraine. Au moins 12 journalistes ont été sciemment visés par des hommes en armes depuis le début de l’offensive russe en Ukraine, dont 4 blessés par les tirs - les correspondants du journal danois Ekstra-Bladet et des reporters de la chaîne britannique Sky News

 

RSF a appelé les autorités polonaises et ukrainiennes à faciliter l’approvisionnement en gilets pare-balles du centre. En effet, la circulation de ces équipements nécessite des autorisations spécifiques qui entravent leur livraison rapide en Ukraine. Christophe Deloire a également exhorté les Etats démocratiques à délivrer des visas aux journalistes ukrainiens et à inciter la Russie à respecter la résolution 2222 du Conseil de sécurité de l’ONU sur la protection des journalistes.

 

Nous saluons le courage des journalistes. Avec ce centre, nous nous battons pour l’indépendance de la presse dans le pays et au-delà”, a souligné Alexandre Query, le coordinateur du centre, qui proposera dès la semaine prochaine des formations à la sécurité physique et aux premiers soins organisées en présentiel ou par visioconférence.

 

L'organisation Free Press Unlimited (FPU), basée à Amsterdam, spécialisée dans le développement des médias, contribue aux activités du Centre pour la liberté de la presse de Lviv. 

 

L'UNESCO contribue également au Centre de la liberté de la presse de Lviv, notamment en permettant la traduction ukrainienne et la distribution du Guide de sécurité pour les journalistes : un manuel pour les reporters dans les environnements à haut risque.

 

RSF remercie la Ville de Lviv pour son accueil ainsi que la Limelight Foundation et la Fondation Adessium aux Pays-Bas, la Schöpflin Foundation en Allemagne, la Fondation du Roi Baudouin en Belgique, la Oak Foundation au Royaume-Uni, la Fritt Ord Foundation en Norvège et les Open Society Foundations.

 

Le Centre pour la liberté de la presse créé par RSF est hébergé au sein de l'International Media Center à l'adresse Rynok Square, 32, Lviv, Ukraine. Contact : [email protected]

 

L'Ukraine occupe la 97e place sur 180 pays au Classement mondial de la liberté de la presse de RSF en 2021. La Russie se situe à la 150e position.

Publié le 13.03.2022
Mise à jour le 16.03.2022