Autriche

Autriche

La presse expulse l’extrême droite du gouvernement

Le bouleversement politique déclenché en mai 2019 par la diffusion, par des médias allemands, de la vidéo « Ibiza-Gate » a fait exploser la coalition droite-extrême droite et provoqué la tenue d'élections législatives. La nouvelle coalition a associé le parti conservateur majoritaire et le parti des Verts. Ce dernier affirme respecter les normes les plus élevées en matière de liberté de la presse. Cette alliance n'a pourtant pas amélioré les relations tendues entre le parti conservateur et certains médias. Jusqu'à présent, les Verts n'ont pas réussi à mettre en œuvre des améliorations durables dans le secteur des médias, comme la réforme du financement de la presse. Après l'attaque terroriste de novembre 2020 à Vienne, les conséquences d'une politique médiatique douteuse ont été mises en évidence : certains tabloïds financés par des publicités gouvernementales ont publié des images montrant des personnes abattues, ce qui a été condamné par les ONG de liberté de la presse et le conseil de presse autrichien. A la suite de ce scandale, une pétition pour une réforme des subventions publiques à destination des médias et la suspension de toutes les subventions à certains groupes de médias ont été lancées. Ces derniers mois, la crise sanitaire a contribué à détériorer la liberté de la presse : à un stade précoce de la pandémie, le ministère de la Santé a procédé à une sélection des médias ayant accès à certaines informations. En outre, l’effondrement partiel des marchés publicitaires fait courir un risque de dépendance prolongée des médias aux fonds publics.

17
au Classement mondial de la liberté de la presse 2021

Classement

+1

18 en 2020

Score global

+0,56

15,78 en 2020

  • 0
    journalistes tués en 2021
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2021
  • 0
    collaborateurs tués en 2021
Voir le baromètre