Actualités

14 mai 2008 - Mis à jour le 20 janvier 2016

Deux journalistes vietnamiens arrêtés, un confrère américain placé en résidence surveillée


Reporters sans frontières condamne l'arrestation à Hanoï, le 13 mai 2008, de deux journalistes vietnamiens, Nguyen Van Hai et Nguyen Viet Chien, accusés d'"abus de pouvoir", ainsi que la détention d'un journaliste américain d'origine vietnamienne, Le Hong Thien, présent pour le passage de la flamme olympique à Hô Chi Minh-ville, le 27 avril. Nguyen Van Hai, du journal Tuoi Tre et Nguyen Viet Chien, du journal Thanh Nien, qui avaient enquêté, fin 2005, sur une importante affaire de corruption de fonctionnaires, ont été arrêtés pour "abus de pouvoir et d'autorité". Selon plusieurs médias locaux, ils seraient détenus pour une période préventive de quatre mois. Cette affaire de corruption, largement couverte par la presse nationale, avait abouti à la condamnation d'une dizaine de responsables politiques, dont le ministre des Transports. Les dirigeants des publications concernées ne s'expliquent pas la décision des autorités. "Parmi la centaine de journaux qui avaient publié des articles liés à cette affaire, seuls ces deux journaux ont été incriminés par les autorités", ont-ils déclaré. Par ailleurs, un journaliste américain, Le Hong Thien (nom de plume : Tran Huu Thien), en déplacement professionnel à Hô Chi Minh-ville à l'occasion du passage de la flamme olympique, a été arrêté au début du mois. Rédacteur en chef du magazine Gia Dinh, publié aux Etats-Unis, reporter de l'hebdomadaire Viet Times Weekly, et collaborateur de la Radio Nouvel horizon, diffusée au Vietnam, il a été interpellé par les autorités vietnamiennes au début du mois, privé de son passeport américain et placé en résidence surveillée chez son frère. Depuis une dizaine de jours, il est soumis quotidiennement à des interrogatoires.