Vietnam : nouvel emprisonnement sous couvert d’“abus des libertés démocratiques”

Reporters sans frontières (RSF) appelle à la libération du chroniqueur politique vietnamien Le Minh The, récemment condamné à deux ans et demi de prison pour avoir publié des articles sur la pollution et les conflits territoriaux en mer de Chine méridionale. Il a été déclaré coupable d’"abus de libertés démocratiques".

Le 6 décembre 2023, le chroniqueur politique vietnamien Le Minh The, emprisonné depuis février dernier, a été condamné à deux ans et demi de prison par un tribunal de Can Tho, une ville située dans le sud du Vietnam. Il a été reconnu coupable “d’abus de libertés démocratiques" sur la base de l'article 331 du Code pénal vietnamien, une disposition légale largement utilisée par le régime vietnamien pour persécuter les journalistes et défenseurs de la liberté de la presse. Selon sa famille, il a refusé d'être représenté par un avocat lors de son procès, car il “n’a pas confiance dans la justice vietnamienne”.

Le blogueur a été arrêté en février après avoir publié sur les réseaux sociaux des articles concernant la pollution et les conflits territoriaux en mer de Chine méridionale. En 2018, Le Minh The avait déjà purgé deux ans de prison pour le même prétexte et avait été libéré en juillet 2020.

"Le Minh The n’a fait que servir l'intérêt public en discutant des questions environnementales et des affaires internationales de son pays. Il n'aurait jamais dû être arrêté et encore moins renvoyé derrière les barreaux. Nous appelons la communauté internationale à intensifier la pression sur le régime vietnamien pour obtenir sa libération ainsi que celle des 36 autres journalistes et défenseurs de la liberté de la presse détenus dans le pays.

Cédric Alviani
Directeur du bureau Asie-Pacifique de RSF

Au Vietnam, les journalistes emprisonnés sont quasi systématiquement soumis à des traitements dégradants et privés d’accès aux soins médicaux. Le 2 août 2022, le blogueur politique Do Cong Duong est décédé en prison à l'âge de 58 ans, à la suite de mauvais traitements subis en détention. Plus récemment, le journaliste indépendant Le Trong Hung a perdu 11 kilogrammes après un mois de grève de la faim entamée en septembre 2023 pour protester contre ses conditions de détention.

Le Vietnam stagne depuis de nombreuses années dans les abîmes du Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF et occupe actuellement la 178e place sur 180 pays.

Image
178/ 180
Score : 24,58
Publié le