Actualités

27 juillet 2021 - Mis à jour le 28 juillet 2021

Attaques du ‘système Bolsonaro’ contre la presse: les caricaturistes brésiliens au renfort

Dans le cadre de cette publication, RSF a noué un partenariat avec l’organisation Cartooning For Peace, réseau international de dessinateurs de presse engagés. Particulièrement inspirés par le sujet, les caricaturistes brésiliens Aroeira, Amorim et Machado ont accepté de collaborer et d'illustrer les attaques du système Bolsonaro contre la presse. A l'instar des journalistes, les dessinateurs de presse brésiliens sont régulièrement menacés et attaqués en raison de leurs publications. RSF leur rend ici hommage.

Renato Machado: ce caricaturiste a déjà travaillé avec la plupart des grands journaux brésiliens. Il est depuis 2010 collaborateur fixe du Jornal Extra. Récompensé et primé à plusieurs reprises, il est notamment lauréat du Prix de journalisme Vladimir Herzog d'amnistie et droits de l'homme de 2009



Carlos Alberto da Costa Amorim: Amorim a débuté sa carrière au Pasquim, une publication emblématique de la presse satirique brésilienne dans les années 1980. Il a exposé son travail dans de nombreux événements internationaux et est largement publié par les principaux médias brésiliens. 

Renato Aroeira: Ce dessinateur a été en 2020 ciblé par des poursuites judiciaires abusives engagées par le ministre de la Justice André Mendoça (toutes les charges ont depuis été abandonnées), en raison d’une publication critique du gouvernement de Jair Bolsonaro. Son travail lui a valu nombreuses attaques et menaces. Aroeira collabore régulièrement avec le site d’informations Brasil 247.