Suisse

Suisse

Un environnement très sûr mais des médias économiquement sous pression

L’environnement juridique et politique dans lequel opèrent les médias en Suisse est globalement favorable à la liberté de la presse et très sûr pour les professionnels de l'information. L’année 2019 a toutefois été marquée par plusieurs actions en justice engagées par des élus politiques contre des journalistes, à Genève et à Lausanne. Le phénomène est nouveau et fait craindre une montée de la méfiance à leur égard dans un pays où la critique des politiques par les médias, même dures, n’ont guère débordé jusqu’ici sur le terrain judiciaire.
La justice genevoise a par ailleurs désavoué en appel le quotidien Le Courrier dans un litige civil pour atteinte à la personnalité l’opposant au richissime mécène Jean Claude Gandur. L’affaire a été portée devant le Tribunal fédéral, mais la procédure se révèle extrêmement coûteuse pour un petit journal aux ressources limitées.
Des procès de ce genre peuvent avoir un effet inhibiteur sur les journalistes, d’autant plus que la situation économique des médias est très préoccupante depuis plusieurs années. Les disparitions de titres se poursuivent et la concentration des médias s’accélère. La diversité de la presse en Suisse, traditionnellement élevée en comparaison internationale, est sérieusement mise à mal par les bouleversements du marché qui ont suivi la révolution numérique. Les effets sont particulièrement sensibles dans un pays de petite taille, décentralisé et divisé de surcroît en plusieurs régions linguistiques formant chacune un marché distinct. Les pouvoirs publics ont pris conscience de l'ampleur du problème. La conseillère fédérale (ministre) chargée des médias présentera au cours de l’année 2020 de nouvelles mesures de soutien au secteur.


8
au Classement mondial de la liberté de la presse 2020

Classement

-2

6 en 2019

Score global

+0,10

10,52 en 2019

  • 0
    journalistes tués en 2020
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2020
  • 0
    collaborateurs tués en 2020
Voir le baromètre