Suisse

Suisse

La presse écrite soumise aux pressions économiques

Les médias et les journalistes bénéficient d’une remarquable liberté en Suisse, mais la situation économique de la presse écrite est préoccupante. Le secteur est affecté par une concentration croissante liée à la révolution numérique. L’effondrement du modèle d’affaires traditionnel des journaux se fait douloureusement sentir dans un paysage médiatique caractérisé par la grande diversité de ses titres, mais aussi par la petite taille de son lectorat. Cette crise s’est traduite par des vagues de licenciements et une succession de plans d’économie. Après les lourdes restructurations subies par l’agence de presse nationale, l’ATS, le quotidien romand Le Matin a vu son édition papier supprimée à compter de l’été 2018 et ses effectifs drastiquement réduits. Signe d’espoir cependant : plusieurs pure players (diffusés exclusivement sur le web) ont vu le jour ces deux dernières années : après Republik (Zurich) et Bon pour la tête (Lausanne), la scène médiatique devrait bientôt compter Heidi.news (Genève). Tous ces projets misent sur un journalisme de qualité, auquel les Suisses restent attachés. Les électeurs l’ont prouvé en rejetant massivement par référendum, le 4 mars 2018, l’initiative populaire « No Billag », qui visait le démantèlement du service public audiovisuel par la suppression de la redevance. Un avant-projet de loi sur les médias électroniques a été préparé par le gouvernement, mais a suscité immédiatement de nombreuses critiques. Politiquement, ses chances d’aboutir en l’état paraissent très minces. Il faut relever une application souvent trop retenue de la législation permettant à tout citoyen de se faire communiquer des documents administratifs internes. Ce droit revêt une importance fondamentale pour le journalisme d’investigation et de données (data journalism). La profession, et notamment l’organisation de journalistes Loitransparence.ch (Öffentlichkeitsgesetz.ch), exigent une attitude plus ouverte des autorités.

6
au Classement mondial de la liberté de la presse 2019

Classement

-1

5 en 2018

Score global

+0,75

11,27 en 2018

  • 0
    journalistes tués en 2019
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2019
  • 0
    collaborateurs tués en 2019
Voir le baromètre