RSF reçoit le soutien de Taiwan pour son action en faveur du journalisme en Ukraine

Le Ministère des affaires étrangères taïwanais a annoncé aujourd’hui qu’il contribuerait à hauteur d’un demi-million de dollars US (450 000 euros) aux activités de soutien au journalisme menées par Reporters sans frontières (RSF) en Ukraine.

Dans un communiqué de presse publié le vendredi 29 avril 2022, le ministère des Affaires étrangères de la République de Chine (Taïwan) a annoncé une contribution d’un demi-million de dollars US (environ 450 000 euros), sous la forme d’une donation effectuée par le Bureau de Représentation de Taipei en France, aux activités de soutien au journalisme sur l’Ukraine menées par Reporters sans frontières (RSF). Depuis le début de l’invasion russe en Ukraine, le 24 février 2022, la désinformation atteint des sommets et les attaques visant directement les journalistes se multiplient avec au moins 7 morts et 11 blessés par des tirs.

 

“Des milliers de reporters risquent actuellement leur vie pour permettre à la communauté internationale de connaître la réalité de l’invasion russe en Ukraine, observe le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire. Cette donation va permettre de renforcer notre action de terrain pour soutenir ces journalistes, notamment en leur fournissant plus d’équipements de protection et des formations à la sécurité, mais aussi de mieux lutter contre les opérations de désinformation orchestrées par le Kremlin pour justifier l’invasion.”

 

Le 11 mars, Reporters sans frontières (RSF) a ouvert un Centre pour la liberté de la presse à Lviv, dans l’ouest du pays, en partenariat avec l’Institute of Mass Information (IMI) et du Syndicat national des journalistes d'Ukraine (NUJU) et avec le soutien financier de nombreux donateurs institutionnels et privés. 

 

En un mois, le centre a commandé 541 gilets pare-balles et 490 casques de protection, dont une partie sont déjà mis à disposition des reporters couvrant le conflit. Un total de 78 journalistes ont aussi reçu des formations à la sécurité physique et psychologique alors que 65 journalistes et 15 médias ont reçu une aide financière d’urgence. Le Guide de sécurité pour les journalistes, un manuel de référence conçu par RSF en partenariat avec l’Unesco, a aussi été traduit en ukrainien

 

Taïwan, revendiquée par la République populaire de Chine (PRC), est la seule démocratie de langue chinoise et se situe au 43e rang sur 180 dans le Classement mondial 2021 de la liberté de la presse établi par RSF. En juillet 2017, quelques mois après l’ouverture à Taipei d’un bureau régional de RSF, la présidente Tsai Ing-wen avait reçu une délégation de l’association et exprimé son soutien à la cause de la liberté de la presse.

Publié le 29.04.2022