“Résoudre les failles”. Un rapport inédit de RSF sur les mécanismes de protection des journalistes en Amérique latine

Le bureau Amérique Latine de Reporters sans frontières (RSF) publie ce 22 février le résultat d’un long travail d’enquête et d’analyse sur les mécanismes de protection des journalistes dans les quatre pays les plus dangereux de la région pour la presse, le Mexique, le Honduras, la Colombie, et le Brésil.

LIRE LE RÉSUMÉ EXÉCUTIF DU RAPPORT EN FRANÇAIS


Le rapport Résoudre les failles - Pour une nouvelle génération de mécanismes de protection des journalistes en Amérique Latine est le fruit d’une analyse comparative inédite des mécanismes de protection de quatre pays, considérés comme parmi les plus dangereux pour la presse : le Mexique (où pas moins de cinq journalistes ont été tués depuis le début de l’année), le Honduras, la Colombie et le Brésil. Ces États concentrent à eux seuls 90% des cas de journalistes tués au cours de la dernière décennie dans la région. 


Cette étude, lancée en 2021 avec le soutien de l’UNESCO, a pour objectif de mieux déterminer le fonctionnement, l’efficacité et l’impact des mesures de protection prises pour les journalistes qui se savent menacés et qui sollicitent de l’aide. 


Les journalistes d’Amérique latine doivent cesser d'être des cibles. Il est urgent d’enrayer cette spirale de violences aux conséquences dramatiques pour les démocraties de la région, déclare le directeur du bureau Amérique latine de RSF, Emmanuel Colombié. La vulnérabilité des journalistes n’est pas une fatalité. RSF propose des solutions concrètes pour améliorer l’efficacité des mécanismes de protection au Brésil, au Honduras, en Colombie et au Mexique, et ambitionne d'engager et d’accompagner durablement les changements nécessaires.”


Pour établir un diagnostic précis, RSF a réalisé 75 entretiens avec les différents acteurs impliqués :  des bénéficiaires, des responsables chargés de la mise en œuvre des mécanismes de protection,  mais aussi des représentants de la société civile travaillant sur cette question. L’analyse de ces témoignages et l’expertise régionale de RSF ont permis d’établir un ensemble de 80 recommandations qui ont pour but d’aider à résoudre les défaillances identifiées et améliorer l’efficacité des mécanismes de protection.


Ce rapport fournit, pour la première fois, une perspective régionale de référence sur les politiques de protection existantes, sans perdre de vue les spécificités de chaque pays. L’identification et l’analyse des problèmes et des failles aux conséquences directes et parfois gravissimes pour les bénéficiaires de ces programmes contribuent à faire de cette étude un outil de plaidoyer régional mais aussi de coopération technique. L’objectif est de permettre aux autorités des quatre pays concernés de rapidement mettre en œuvre les recommandations émises.


Lire le résumé exécutif du rapport ICI


Une version complète du rapport est disponible en espagnol et en portugais.


Le Brésil, la Colombie, le Mexique et le Honduras se classent respectivement 111e, 134e, 143e et 151e sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse établi par RSF en 2021.

Publié le 21.02.2022
Mise à jour le 23.02.2022