Portugal

Portugal

Diffamation et pressions judiciaires

Malgré une précarité croissante et un manque de moyens chronique, les journalistes portugais exercent leur métier dans une ambiance apaisée. Cependant, quelques problèmes demeurent. La diffamation et l’injure sont toujours criminalisées, malgré plusieurs condamnations du Portugal par la Cour européenne des droits de l’homme pour atteinte à la liberté d’expression. Le monde du football, dirigeants et supporteurs, conserve son attitude agressive envers les médias. Les journalistes qui enquêtent sur les affaires troubles de certains grands clubs de football sont souvent menacés de poursuites judiciaires. La justice portugaise a confirmé début 2020 qu’elle allait juger le jeune lanceur d’alerte Rui Pinto, à l’origine des “Football Leaks”, pour 93 chefs d’inculpation, sans préciser la date du procès.

10
au Classement mondial de la liberté de la presse 2020

Classement

+2

12 en 2019

Score global

+0,80

12,63 en 2019

  • 0
    journalistes tués en 2020
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2020
  • 0
    collaborateurs tués en 2020
Voir le baromètre