Monténégro

Monténégro

Une justice troublée, une législation problématique

La pression des autorités sur les médias et les journalistes professionnels s'est poursuivie en 2020, alors que les principales attaques contre les journalistes restaient impunies. Plusieurs ont été interpellés au cours de l’année pour avoir prétendument diffusé de fausses nouvelles, mais les poursuites engagées contre eux se sont achevées par un acquittement. Deux nouveaux suspects ont été arrêtés pour avoir planifié l'attaque contre la journaliste d'investigation Olivera Lakić, qui a reçu une balle dans la jambe en mai 2018. Cependant, comme dans de nombreux cas similaires, l’affaire n’est toujours pas résolue. Alors que, dans un nouveau procès pour trafic de drogue, le journaliste d'investigation Jovo Martinović a vu sa peine réduite à un an de prison à la suite de son appel, la justice a insisté sur sa culpabilité malgré le manque de preuves, faisant montre à l'égard de ce journaliste de réputation internationale d'un véritable harcèlement judiciaire. Toujours contrôlé par le parti DPS, bien que ce dernier ait perdu les élections législatives et ait rejoint les rangs de l'opposition pour la première fois après 30 ans de règne, le service public de radiodiffusion RTCG n'affiche pas d'attitude équilibrée et professionnelle envers tous les acteurs de la société. La nouvelle majorité, au pouvoir depuis août 2020, a indiqué que sa priorité sera de renforcer la liberté des médias et de créer de bonnes conditions de travail pour la presse et les journalistes.Elle a ainsi annoncé des changements dans l'ensemble des lois sur les médias adoptées en 2019 susceptibles d'éliminer les dispositions controversées obligeant les journalistes à révéler leurs sources et modifier la procédure d'élection du Conseil du service public de radiodiffusion qui, actuellement, ne garantit pas son indépendance vis-à-vis de toute influence politique. Mas malgré ces promesses, aucune modification législative ni aucune amélioration dans les enquêtes sur les violences contre les journalistes n'ont encore eu lieu.

104
au Classement mondial de la liberté de la presse 2021

Classement

+1

105 en 2020

Score global

+0,50

33,83 en 2020

  • 0
    journalistes tués en 2021
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2021
  • 0
    collaborateurs tués en 2021
Voir le baromètre