Luxembourg

Luxembourg

La presse luxembourgeoise dans l’attente de la réforme des aides

L’année 2019 a été marquée par une fronde inédite au sein de la radio publique 100,7 : une partie de la rédaction a reproché au gouvernement une ingérence dans sa gouvernance. L’annonce au cours de l’été d’un plan social dans le groupe privé RTL - qui ne concerne pas la rédaction - a provoqué une remise en question de la pérennité de son siège au Luxembourg. Dans le même temps, le gouvernement a annoncé un projet de réforme des aides à la presse qui devrait être présenté courant 2020. Le pluralisme des médias est traditionnellement assuré par un généreux système d'aides financières, mais celles-ci profitent surtout à la presse papier, et les acteurs du web n'en bénéficient, pour l'heure, que peu. Les différents acteurs du secteur ont négocié un projet de financement mieux réparti entre les différents supports et dont la somme globale (à la charge de l'État) augmenterait. L'allocation serait principalement fondée sur le nombre de journalistes dans chaque rédaction. Le projet de loi n’a cependant pas encore été déposé au Parlement. Les éditeurs attendent des clarifications et le vote du texte avant de lancer de nouveaux développements, d’autant que les recettes publicitaires plafonnent. De leur côté, les associations professionnelles des médias et l’instance de contrôle, le Conseil de presse, veillent à la qualité du contenu éditorial et aux éventuelles immixtions d'intérêts économiques dans les rédactions, un souci permanent dans un marché aussi étroit.


17
au Classement mondial de la liberté de la presse 2020

Classement

0

17 en 2019

Score global

+0,20

15,66 en 2019

  • 0
    journalistes tués en 2020
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2020
  • 0
    collaborateurs tués en 2020
Voir le baromètre