Liberia

Liberia

L’autocensure largement pratiquée

Le Liberia est le premier pays d’Afrique de l’Ouest à avoir adopté une loi protégeant la liberté de l’information. Malgré un réel pluralisme des médias, encore trop de journalistes subissent les menaces et intimidations du gouvernement dès lors qu’ils critiquent le pouvoir en place. Condamnés à des amendes trop élevées, ils sont ainsi emprisonnés pour « dettes ». En septembre 2016, Reporters sans frontières (RSF) dénonçait les pressions exercées à l’encontre du vice-président de l’Union de la presse au Liberia, Jallah E. Grayfield, après ses critiques au sujet de la fermeture de deux radios privées par la Liberia Telecommunications Authority (LTA). L’autocensure est par conséquent largement pratiquée par les médias qui se tiennent à distance des sujets tabous comme la famille de la présidente ou la corruption du gouvernement.

94
au Classement mondial de la liberté de la presse 2017

Classement

-1

93 en 2016

Score global

+0,41

30,71 en 2016

  • 0
    journalistes tués en 2017
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2017
  • 0
    collaborateurs tués en 2017
Voir le baromètre