Le Forum sur l’information et la démocratie et Reporters sans frontières (RSF) signent un protocole d'accord avec le Fonds International pour les Médias d'Intérêt Public (IFPIM)

Tallinn, Estonie – Deux des initiatives internationales les plus ambitieuses lancées pour faire face au risque d’une “extinction de masse des médias” et pour soutenir le droit à l’information à travers la planète ont signé aujourd’hui un protocole d’accord pour coopérer plus étroitement.


Le Fonds International pour les Médias d'Intérêt Public (le Fonds), Reporters sans frontières (RSF) et le Forum sur l’information et la démocratie (le Forum), ont convenu “de développer une relation de travail et des synergies aussi étroites que possible entre les trois organisations.”.

Les trois organisations ont signé le protocole d’accord à la Conférence mondiale sur la liberté des médias à Tallinn, Estonie (9-10 février) où elles ont discuté de l’aggravation des menaces pesant sur la liberté et la viabilité des médias indépendants dans le monde. Cette relation renforcée s’appuie sur des collaborations existantes entre les trois organisations et prévoit le partage d’outils et des efforts de plaidoyer communs.

Pour Christophe Deloire, secrétaire général de RSF, “le changement de paradigme à l'œuvre au sein de  l’écosystème de l’information est un aspect absolument crucial. Nous devons être innovants et inclusifs pour renouveler la pensée, les ambitions et les stratégies internationales. Il est essentiel que des organisations comme les nôtres travaillent main dans la main à un moment où le journalisme indépendant est en danger. C’est notre devoir de créer les conditions d’un avenir positif pour le droit à l'information." 


Camille Grenier, responsable des opérations du Forum sur l’information et la démocratie, ajoute : “Dans son rapport intitulé Un New Deal pour le journalisme, le Forum appelle les gouvernements à consacrer 1% de l’aide publique au développement en faveur des médias indépendants. Le Fonds international est un mécanisme concret qui permet de contribuer à atteindre cet objectif.” 

Pour James Deane, cofondateur et directeur par intérim du Fonds international pour les médias d'intérêt public, “la collaboration est essentielle. Le modèle économique des médias indépendant dans le monde entier est brisé. Sans un engagement commun et coordonné de la communauté internationale pour aider les médias à évoluer et trouver de nouveaux moyens pour financer l’information de qualité, nous assisterons à une extinction de masse des médias indépendants qui affaiblira les sociétés démocratiques à travers la planète.”


La nouvelle collaboration prévoit notamment:

- Un travail commun de plaidoyer à l’échelle internationale, notamment autour du New Deal pour le journalisme proposé par le Forum, une stratégie sur la manière dont le journalisme indépendant devrait être soutenu dans le monde. Ses recommandations incluent la création du Fonds International comme solution pour augmenter l'aide publique au développement à destination des médias.    


- L’utilisation par le Fonds de la Journalism Trust Initiative (JTI), développée par RSF et ses partenaires, pour évaluer les médias que le Fonds soutiendra dans les pays à revenu faible et intermédiaire et pour guider ses décisions d’allocation de financement.


- L’engagement du Fonds à utiliser le Classement mondial de la liberté de la presse de RSF pour guider son travail, le choix de l’emplacement de ses bureaux régionaux et la composition de son conseil consultatif.


La relation renforcée prévue par le protocole d’accord s’appuie sur une collaboration existante entre les trois organisations. Chacune a contribué au plaidoyer des autres; le Forum et RSF ont été membres du comité consultatif du Fonds ; et la coprésidente du Fonds, Maria Ressa, s’est fortement impliquée dans l'Initiative sur l’information et la démocratie lancée par RSF.

Notes pour les rédactions :






Le Fonds international pour les médias d'intérêt public (IFPIM) est une nouvelle initiative indépendante et multilatérale conçue pour augmenter considérablement le volume, l'organisation et la légitimité des ressources disponibles pour soutenir les médias d'intérêt public dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Il contribuera à définir des solutions systémiques de long terme pour répondre aux profonds enjeux de viabilité économiques auxquels est confronté l'écosystème des médias d’intérêt public. Le Fonds prévoit de lever un minimum de 80 millions de dollars pour sa phase initiale auprès des partenaires au développement engagés en faveur du soutien de la démocratie, d'entreprises technologiques et d’acteurs philanthropiques.


Le Forum sur l'information et la démocratie est une entité à but non lucratif créée pour mettre en place des garanties démocratiques dans l'espace numérique. Cet organe de mise en œuvre du Partenariat pour l'information et la démocratie (signé par 45 pays) est mené par des organisations de la société civile. Il élabore des recommandations et développe des réponses de type réglementaire et d'autorégulation, avec la contribution d’experts et parties prenantes de tous les continents. Il a lancé la préfiguration de l'Observatoire international sur l'information et la démocratie.



Reporters sans frontières (RSF) est une organisation internationale à but non lucratif qui promeut et défend la liberté, l'indépendance et le pluralisme du journalisme. Son siège est à Paris, avec 13 bureaux et sections dans le monde et des correspondants dans 130 pays. L’organisation a un statut consultatif auprès des Nations unies et de l'UNESCO. RSF a lancé l'Initiative sur l'information et la démocratie et la Journalism Trust Initiative (JTI).


Publié le 09.02.2022
Mise à jour le 09.02.2022