Corée du Nord

Corée du Nord

Corée du Nord: le dernier pays du classement

La Corée du Nord reste en toute dernière position du Classement mondial RSF de la liberté de la presse. Sous Kim Jong-un, au pouvoir depuis 2012, le régime totalitaire nord-coréen continue de maintenir la population dans l’ignorance. La généralisation des téléphones portables, y compris des smartphones, a été accompagnée de mesures techniques permettant un contrôle quasi-absolu des communications et documents transmis à l’intérieur de l’intranet national. Le simple fait de consulter un média basée à l’étranger peut toujours valoir un séjour en camp de concentration. L’agence centrale de presse KCNA est la seule habilitée à fournir l’information officielle aux autres médias. Officiellement, les autorités nord-coréennes font preuve d'une plus grande flexibilité vis-à-vis de la presse étrangère, autorisant un nombre accru de reporters à couvrir des événements officiels. En septembre 2016, l'agence de presse AFP a même inauguré un bureau à Pyongyang en partenariat avec KCNA, comme l’avait fait Associated Press en 2012. Mais le contrôle méticuleux de l'information accessible à la presse étrangère demeure la règle.

180
au Classement mondial de la liberté de la presse 2018

Classement

0

180 en 2017

Score global

+3,89

84,98 en 2017

  • 0
    journalistes tués en 2018
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2018
  • 0
    collaborateurs tués en 2018
Voir le baromètre