Corée du Nord

Corée du Nord

Dernier pays du Classement

En 2017, la Corée du Nord se trouve en toute dernière position du Classement mondial de la liberté de la presse. Sous Kim Jong-un, au pouvoir depuis 2012, le régime totalitaire nord-coréen continue de maintenir la population dans l’ignorance. Le simple fait d’écouter une radio basée à l’étranger peut valoir un séjour en camp de concentration. L’agence centrale de presse KCNA est la seule habilitée à fournir l’information officielle aux autres médias de la presse écrite ou radiophonique. Officiellement, les autorités nord-coréennes font preuve d'une plus grande flexibilité vis-à-vis de la presse étrangère, autorisant un nombre accru de reporters à couvrir des événements officiels. En septembre 2016, l'agence de presse AFP a même inauguré un bureau, en partenariat avec KCNA, comme l’avait fait Associated Press en 2012. En réalité, le contrôle méticuleux de l'information accessible à la presse étrangère demeure la règle, comme en témoigne l'expulsion en mai du journaliste Rupert Wingfield-Hayes.

180
au Classement mondial de la liberté de la presse 2017

Classement

-1

179 en 2016

Score global

+1,22

83,76 en 2016

  • 0
    journalistes tués en 2017
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2017
  • 0
    collaborateurs tués en 2017
Voir le baromètre