Chine : cinq ans après la mort de Liu Xiaobo, au moins 15 défenseurs de la liberté de la presse en danger de mort dans les geôles chinoises

Cinq ans après la disparition du prix Nobel de la paix et lauréat du prix RSF Liu Xiaobo, mort d’un cancer non soigné durant sa détention, Reporters sans frontières (RSF) publie la liste des 15 défenseurs de la liberté de la presse qui risquent de mourir s’ils ne sont pas immédiatement libérés.

---------------------------------------------------------------------------------------

Mise à jour du 30 juillet 2022

Le caricaturiste Jiang Yefei a été libéré de prison après avoir purgé sa peine.

---------------------------------------------------------------------------------------

Ce 13 juillet marque le cinquième anniversaire de la disparition du prix Nobel de la paix et prix RSF Liu Xiaobo, qui incarnait la lutte pour la liberté d’expression et la liberté de la presse en Chine et est mort d'un cancer après s'être vu priver de traitement en détention. RSF publie la liste des 15 défenseurs de la liberté de la presse actuellement détenus en Chine qui risquent de mourir s’ils ne sont pas immédiatement libérés.

Les journalistes et défenseurs de la liberté de la presse détenus en Chine sont soumis de manière quasi systématique aux mauvais traitements et au déni de soins médicaux”, dénonce le directeur du bureau Asie de l'Est de RSF, Cédric Alviani, qui appelle les démocraties à “accroître la pression sur la Chine pour qu’elle respecte le droit international et libère immédiatement tous ces détenus, avant qu’il ne soit trop tard”. 

Dans un rapport intitulé Le grand bond en arrière du journalisme en Chine, RSF révèle le système de censure et de contrôle de l’information instauré par le régime chinois et la menace que ce système représente pour la liberté de la presse et la démocratie dans le monde.

La Chine se place au 175e rang sur 180 au Classement mondial RSF de la liberté de la presse publié en 2022 et détient au moins 123 journalistes et défenseurs de la liberté de la presse selon le dernier décompte effectué par RSF.

 

15 prisonniers en danger de mort

Yiu Mantin (Yao Wentian)

  • Âge : 81 ans
  • Profession : fondateur de la maison d’édition Morning Bell Press
  • Ville de détention : Dongguan (province du Guangdong)
  • Condamnation : dix ans de prison pour “contrebande de produits interdits” (mai 2014).
  • Cause : avoir tenté de publier un livre à propos du président Xi Jinping.
  • Condition de santé : asthmatique, cardiaque, malade de la prostate et atteint d’hépatite B, il a fait cinq AVC en dépit desquels ses demandes de libération conditionnelle pour raisons médicales ont été rejetées. Aucune nouvelle depuis novembre 2017.

Ren Zhiqiang

  • Âge : 71 ans
  • Profession : commentateur politique
  • Ville de détention : Pékin
  • Condamnation : 18 ans de prison pour “corruption” (septembre 2020).
  • Cause : avoir critiqué la réponse du président Xi Jinping face à la pandémie de Covid-19.
  • Condition de santé : la durée de la peine de prison pour son âge pourrait être équivalente à une condamnation à mort.

Qin Yongmin

  • Âge : 68 ans
  • Profession : commentateur politique et fondateur de l’association China Human Rights Watch et du site Rose China.
  • Ville de détention : Wuhan (province du Hubei)
  • Condamnation : 13 ans de prison pour “subversion du pouvoir de l'État” (juillet 2018).
  • Cause : avoir suggéré l’idée d’une transition pacifique vers une démocratie respectueuse des droits humains, dont la liberté de la presse. 
  • Condition de santé : très affaibli par 20 années passées en détention et en camp de travail lors des décennies précédentes, il s’est évanoui durant son procès. En 2019, sa santé s’est encore détériorée.

Lu Jianhua (Wen Yu)

  • Âge : 62 ans
  • Profession : commentateur politique pour CCTV, Phenix TV, Singapore Strait Times.
  • Ville de détention : Yanjiao (province de Hebei)
  • Condamnation : 20 ans de prison pour “divulgation de secrets d'État” (décembre 2006). 
  • Cause : avoir commenté la situation économique, politique et sociale chinoise. 
  • Condition de santé : détérioration de son état de santé ; les autorités ont refusé une demande de libération médicale.

Huang Qi

  • Âge : 59 ans
  • Profession : fondateur du site d’information 64 Tianwang.
  • Ville de détention : Bazhong (province du Sichuan)
  • Condamnation : 12 ans de prison pour  “divulgation volontaire de secrets d'État à l'étranger” (juillet 2019).
  • Cause : avoir donné la parole aux victimes d’abus de l’appareil d’État.
  • Condition de santé : problèmes cardiaques et hépatiques, séquelles de huit années de prison et de camp de travail ; a subi des coups et blessures.

Gui Minhai (Michael Gui)

  • Âge : 58 ans
  • Profession : actionnaire principal de la librairie Causeway Bay et de la maison d’édition Mighty Current.
  • Ville de détention : Ningbo (province du Zhejiang)
  • Condamnation : dix ans de prison pour “diffusion illégale à l’étranger d’informations classées” (février 2020).
  • Cause : avoir tenté de publier un livre sur la vie privée du président Xi Jinping.
  • Condition de santé : présente les symptômes d’une grave maladie neurologique ; empêché de consulter le médecin de son ambassade (citoyen suédois depuis 1996). 

Yang Hengjun

  • Âge : 57 ans
  • Profession : commentateur politique australien
  • Ville de détention : Pékin
  • Condamnation : inculpé pour “espionnage” (peine maximale : prison à vie). Son procès s'est tenu secrètement en mai 2021, mais aucun verdict n'a encore été publié.
  • Cause : rédaction de plusieurs articles critiques du régime, notamment dans le magazine d'affaires internationales The Diplomat.
  • Condition de santé : torturé en prison. 

Jiang Yefei

  • Âge : 55 ans
  • Profession : dessinateur pour le site d'information Boxun
  • Ville de détention : Chongqing
  • Condamnation : six ans et demi de prison pour “incitation à la subversion” et “franchissement illégal de la frontière” (juillet 2018).
  • Cause : avoir fait des dessins satiriques illustrant les violations des droits de l'homme en Chine.
  • Condition de santé : aurait été torturé et serait aveugle d’un œil faute de soins. 

Ilham Tohti

  • Âge : 52 ans
  • Profession : fondateur du site d’information Uyghur Online.
  • Ville de détention : Urumqi (région autonome du Xinjiang)
  • Condamnation : prison à vie pour “séparatisme” (septembre 2014). 
  • Cause : avoir critiqué le gouvernement.
  • Condition de santé : problèmes cardiaques et pulmonaires, perte de poids, pas d’informations depuis fin 2017.

Zhang Haitao

  • Âge : 51 ans
  • Profession : commentateur politique pour Boxun, Radio Free Asia et Voice of America
  • Ville de détention : Shaya (région autonome du Xinjiang)
  • Condamnation : 19 ans de prison pour “incitation à la subversion” et “divulgation de secrets d'État” (janvier 2016).
  • Cause : avoir critiqué les agissements du régime de Pékin sur les réseaux sociaux et lors d’interviews dans des médias étrangers.
  • Condition de santé : battu et forcé à porter de lourds fers aux pieds pendant six mois ; victime de privation de nourriture ; pas d’informations depuis avril 2018. 

Wu Gan

  • Âge : 50 ans
  • Profession : commentateur politique et défenseur des droits humains
  • Ville de détention : Qingliu (province du Fujian)
  • Condamnation : huit ans de prison pour “subversion du pouvoir de l'État” (décembre 2017) .
  • Cause : avoir ironisé sur la corruption des cadres du Parti communiste.
  • Condition de santé : victime de tortures et de privation de sommeil, il a perdu 15 kilos en détention ; pas d’informations depuis mars 2019.

Chen Jieren

  • Âge : 50 ans
  • Profession : journaliste en freelance
  • Ville de détention : Shanghai
  • Condamnation : 15 ans de prison pour avoir “attisé des querelles et provoqué des troubles” et pratiqué “l’extorsion et le chantage” (avril 2020).
  • Cause : avoir rendu publics des faits de corruption mettant en cause des cadres de la province du Hunan.
  • Condition de santé : pas d’information sur ses conditions de santé.

Cheng Lei

  • Âge : 47 ans
  • Profession : présentatrice australienne de l’émission d’informations économiques de China Global Television Network (CGTN)
  • Ville de détention : Pékin
  • Condamnation : accusée de “fournir illégalement des secrets d'État à l'étranger” (peine maximale : prison à vie). Son procès s'est tenu secrètement en mars 2021, mais aucun verdict n'a encore été publié.
  • Cause : aucun détail sur les accusations n'a été fourni par le régime chinois.
  • Condition de santé : selon sa famille, sa santé s'est détériorée pendant sa détention.

Gulmira Imin

  • Âge : 44 ans
  • Profession : ancienne administratrice du site d'information Salkin.
  • Ville de détention : Urumqi (région autonome du Xinjiang) 
  • Condamnation : initialement condamnée à perpétuité pour “séparatisme” et “divulgation de secret d'État” (avril 2010). Sa peine aurait été réduite à 19 ans et 8 mois de prison en 2017.
  • Cause : avoir critiqué le gouvernement. 
  • Condition de santé : avant son procès en 2010, elle a été victime de mauvais traitements et de tortures ; aucune information depuis 2010.

Zhang Zhan

  • Âge : 38 ans
  • Profession : journaliste et ancienne avocate
  • Ville de détention : Shanghai
  • Condamnation : quatre ans de prison pour avoir “attisé des querelles et provoqué des troubles” (décembre 2020).
  • Cause : avoir couvert les premiers jours de la pandémie de Covid-19 dans la ville de Wuhan.
  • Condition de santé : son état de santé s'est considérablement détérioré en raison d’une grève de la faim partielle et de mauvais traitements pendant sa détention.
Image
175/180
Score : 25.17
Publié le 13.07.2022