Chine

Chine

La Chine, première prison du monde pour les journalistes-citoyens

Premier censeur de la planète et prédateur de la liberté de la presse, le président chinois Xi Jinping est l’instigateur d’une politique visant au contrôle hégémonique de l’information et à l’instauration d’un ordre médiatique mondial largement influencé par la Chine. En 2015 et 2016, nombre de journalistes-citoyens, de blogueurs et de militants des droits humains, y compris étrangers, ont été arrêtés par les autorités et contraints de passer aux aveux. En violation du « droit fondamental à un procès équitable », ces aveux sont ensuite diffusés par la chaîne d'information d'État CCTV et relayés par l'agence de presse Chine Nouvelle. Plus de 100 journalistes et blogueurs sont actuellement emprisonnés. Parmi eux, la célèbre Gao Yu ainsi que les reporters et lauréats du prix RSF pour la liberté de la presse Lu Yuyu, Li Tingyu et Huang Qi, fondateur du site d'information 64Tianwang.

176
au Classement mondial de la liberté de la presse 2017

Classement

0

176 en 2016

Score global

-3,30

80,96 en 2016

  • 0
    journalistes tués en 2017
  • 0
    net-citoyens tués en 2017
  • 0
    collaborateurs tués en 2017
Voir le baromètre