Canada

Canada

La protection des sources contestée devant les tribunaux

Alors que le Premier ministre Justin Trudeau se présente comme un farouche défenseur des « médias libres », son mandat a été émaillé de multiples violations en matière de liberté de la presse. Un an après la mise en place d'une commission d’enquête pour examiner la mise sous surveillance de plusieurs journalistes par la police du Québec, et après l’adoption d’une loi-bouclier pour protéger la confidentialité des sources, deux journalistes ont dû défendre leurs droits lors de batailles juridiques interminables. C’est le cas d’une reporter québécoise, dont le cas va prochainement être porté auprès de la Cour suprême pour contester la loi-bouclier. En novembre dernier, la Cour suprême s’était prononcée contre un journaliste de Vice qui avait contesté une décision de justice l’obligeant à remettre à la gendarmerie royale (RCMP) l’intégralité de ses communications avec une source. En février, la police canadienne a par ailleurs empêché la presse d’accéder à des terres autochtones où se déroulait une manifestation contre un projet de gazoduc, révélant le mépris flagrant des autorités envers les droits des journalistes.

18
au Classement mondial de la liberté de la presse 2019

Classement

0

18 en 2018

Score global

+0,41

15,28 en 2018

  • 0
    journalistes tués en 2019
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2019
  • 0
    collaborateurs tués en 2019
Voir le baromètre