Bélarus

Bélarus

Sale temps pour le journalisme indépendant

VOIR LA FICHE #OBSERVATOIRE_19

Arrestations massives de journalistes et de blogueurs critiques, violences, menaces, coupures d’internet, blocage de sites d’information de référence, censure de la presse écrite accès restreint à l’information... Le Bélarus est le pays le plus dangereux en Europe pour les journalistes. Depuis l’élection présidentielle contestée du 9 août 2020, les rares médias indépendants sont traqués par les forces de l’ordre, qui tentent d’empêcher la couverture des mouvements de protestation. Ils étaient déjà harcelés par les autorités, souvent contraints à l’exil et soumis à des amendes, mais jamais la répression n’avait atteint une telle ampleur : les peines de prison s’allongent, les poursuites pénales et les perquisitions se multiplient. Malgré ces risques, et alors que la propagande des médias d’Etat s’accentue, des journalistes courageux continuent d’informer sur la réalité des changements en cours.

158
au Classement mondial de la liberté de la presse 2021

Classement

-5

153 en 2020

Score global

+1,07

49,75 en 2020

  • 0
    journalistes tués en 2021
  • 0
    journalistes citoyens tués en 2021
  • 0
    collaborateurs tués en 2021
Voir le baromètre