Bélarus : "La police cible délibérément les journalistes"

Le correspondant de Reporters sans frontières (RSF) au Bélarus témoigne des entraves aux journalistes, empêchés de couvrir les rassemblements pour des élections libres.

Rafles massives, harcèlement, torture… Alors qu’un mouvement de protestation contre les résultats frauduleux du scrutin du président Alexandre Loukachenko secoue le Bélarus, plus d'une centaine de journalistes ont été la cible des autorités ce dernier mois, dont le correspondant de Reporters sans frontières (RSF), Ilya Kouzniatsou. Il a accepté de nous livrer son témoignage dans cette vidéo : 


Publié le 21.09.2020
Mise à jour le 21.09.2020