Actualités

7 juin 2019 - Mis à jour le 8 juin 2019

Un célèbre journaliste d’investigation arrêté en Russie : “le comportement suspect de la police suggère un coup monté”

Ivan Golounov / Facebook
Le célèbre journaliste d’investigation Ivan Golounov a été arrêté le 6 juin 2019 à Moscou et accusé de trafic de drogue. Reporters sans frontières (RSF) est extrêmement inquiète du comportement suspect de la police, qui suggère un coup monté.

Читать на русском / Lire en russe

C’est plus de douze heures après l’arrestation d’Ivan Golounov que les policiers se sont avisé d’en avertir une collègue et de faire venir son avocat. Ils s’y refusaient depuis son interpellation, le 6 juin, dans le centre de Moscou. L’avocat Dmitry Djoulaï affirme qu’à son arrivée le journaliste portait des traces de coups, mais les policiers ont refusé de l’emmener voir un médecin pour les faire constater.

Le célèbre journaliste d’investigation est accusé de trafic de drogue : la police affirme avoir retrouvé un sachet contenant des stupéfiants dans son sac à dos, et d’autres à son domicile. Les enquêteurs ont cependant refusé d’effectuer des prélèvements sous les ongles d’Ivan Golounov et dans son sac à dos pour établir s’il y avait bien touché.

“Le comportement extrêmement étrange de la police laisse craindre qu’Ivan Golounov soit victime d’un coup monté : pourquoi le soustraire à son avocat, pourquoi refuser de le soumettre à des examens déterminants ? souligne Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’Est et Asie centrale de RSF. Si de telles méthodes étaient effectivement utilisées contre un journaliste aussi connu sur le plan fédéral, cela marquerait une escalade significative dans la pression contre les médias indépendants en Russie.”

Ivan Golounov est une des plumes les plus connues du site d’information indépendant de référence Meduza. Il est l’auteur de nombreuses enquêtes sensibles, comme dernièrement sur le patrimoine faramineux de la famille du vice-maire de Moscou, ou sur les liens entre des fonctionnaires et le crime organisé dans la gestion du marché funéraire. La direction de Meduza s’est dite convaincue de l’innocence du journaliste et a révélé qu’il avait récemment reçu des menaces liées à une importante enquête en cours.

Le journaliste tchétchène Jalaoudi Guériev a récemment purgé trois ans de prison dans une affaire de détention de drogue montée de toutes pièces. Son collègue Nikolaï Iarst avait fait l’objet de poursuites similaires à Sotchi avant les Jeux olympiques de 2014. Mais les collègues d’Ivan Golounov n’ont pas souvenir d’un tel procédé employé contre des journalistes moscovites.

La Russie occupe la 149e place sur 180 pays dans le Classement mondial de la liberté de la presse 2019, publié par RSF.