Actualités

19 novembre 2020 - Mis à jour le 20 novembre 2020

Sommet du G20 à Riyad : RSF appelle au soutien du public pour la libération des journalistes détenus en Arabie saoudite

Alors que le sommet du G20 s’ouvre virtuellement à Riyad, Reporters sans frontières (RSF) rappelle que 34 journalistes restent arbitrairement emprisonnés en Arabie saoudite. L’organisation invite les citoyens à interpeller les leaders du G20 pour qu’ils agissent en faveur de leur libération et de progrès en matière de liberté de la presse dans le pays.

Après des mois de plaidoyer auprès des pays du G20, la mise en place d’un compte à rebours public et l’ouverture d’une pétition associée, RSF lance la dernière étape de sa campagne pour la libération des journalistes emprisonnés en Arabie saoudite - une initative visant à faire progresser la liberté de la presse dans le royaume avant que la présidence du G20 de l’Arabie saoudite n’arrive à son terme.


RSF appelle ainsi le public à détourner le hashtag officiel #G20SaudiArabia avec des messages et des images de soutien envers les 34 journalistes encore arbitrairement détenus, et à chacun d’apporter sa signature via la plateforme PostSpeaker. Pour marquer l’ouverture du sommet, la plateforme publiera un message commun à partir du compte de réseau social des signataires à un moment donné du sommet.


Invitez d'autres personnes à participer en partageant ce lien : https://pstsp.kr/eve9qCkeq

A partir de Samedi 21 novembre à 8h, vous pouvez tweeter directement via ce bouton : 

  

Vous pouvez également télécharger le GIF à ajouter à votre tweet ici




«”Jusqu’à présent, les leaders du G20 n’ont pas suffisamment répondu à notre appel en vue d’une action concrète, avant l’ouverture du sommet de Riyad, pour obtenir la libération des journalistes injustement détenus en Arabie saoudite, déclare le secrétaire général de RSF, Christophe Deloire. Aujourd’hui, nous avons besoin du soutien du public pour montrer que la communauté internationale ne tolérera pas que l’Arabie saoudite fasse comme si de rien n’était alors même qu’elle continue de perpétrer de graves violations de la liberté de la presse. Merci de vous associer, avec votre signature, à cette dernière campagne marquant l'ouverture du sommet du G20.” 


Le message commun sera accompagné d’une image - publiée avec le GIF correspondant - sur laquelle les visages des journalistes emprisonnés prendront la place de ceux des leaders du G20 sur une « photo de famille ». Le GIF a été développé en partenariat avec l’agence de publicité française BETC.


En outre, RSF continue à interpeller individuellement les leaders démocratiques du G20 pour qu’ils ne fassent pas comme si de rien n’était, en s’adressant dans un premier temps aux Premiers ministres britannique et espagnol Boris Johnson et Pedro Sanchez. Le Premier ministre canadien Justin Trudeau, le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel seront sollicités à leur tour dans les prochains jours.


L’Arabie saoudite occupe le 170e rang sur 180 pays dans le Classement mondial pour la liberté de la presse établi par RSF en 2020. L’organisation a mené une mission sans précédent dans le pays en 2019 pour tenter d’obtenir la libération des journalistes emprisonnés.