Actualités

26 octobre 2018 - Mis à jour le 29 octobre 2018

Russie : l’amende infligée au média d’opposition The New Times est un arrêt de mort

Le dernier numéro papier de The New Times, paru en juin dernier
Reporters sans frontières (RSF) dénonce fermement la condamnation du site d’information The New Times à une amende astronomique de 22 250 000 roubles. Si elle est confirmée en appel, le titre d’opposition devra mettre la clé sous la porte.

Читать на русском / Lire en russe


Vingt-deux millions deux cent cinquante mille roubles, soit près de 300 000 euros : l’amende à laquelle est condamné le magazine russe The New Times est un arrêt de mort. D’autant que les difficultés financières avaient déjà contraint ce célèbre titre d’opposition à mettre un terme à son tirage papier en juin 2017. Sa rédactrice en chef, Evguenia Albats, et son avocat, Vadim Prokhorov, ont annoncé la sentence ce 26 octobre. Les autorités reprochent à The New Times de ne pas leur avoir fourni à temps les détails requis sur des “financements étrangers” en 2017.


“Cette amende astronomique est un nouveau coup porté à des médias indépendants plus que jamais sous pression, dénonce Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’est et Asie centrale de RSF. Nous appelons la justice à casser en appel cette sentence hors de toute proportion. Les autorités russes doivent enfin cesser de criminaliser la société civile et ses rapports avec l’étranger.”


Le parquet s’intéresse aux financements que The New Times aurait reçus d’une ONG russe classée comme “agent de l’étranger”, le Fonds de soutien à la liberté de la presse. Depuis 2012, les associations russes percevant des financements internationaux doivent estampiller toutes leurs publications du sceau infamant d’“agent de l’étranger” et rendre des comptes détaillés quant à leur situation financière, sous peine d’amendes astronomiques ou de fermeture administrative. Utilisée comme une arme de guerre contre la société civile, cette législation a frappé, entre autres, les principales ONG russes de soutien aux médias, avant d’être étendue aux médias fin 2017.


La Russie occupe la 148e place sur 180 au Classement mondial 2018 de la liberté de la presse publié par RSF.