Actualités

19 juin 2018

Russie : la détention provisoire du blogueur Alexandre Valov prolongée en son absence

La détention provisoire du blogueur russe Alexandre Valov a de nouveau été prolongée d’un mois, malgré une enquête au point mort et l’absence de l’intéressé, blessé au ventre dans des circonstances troubles. Reporters sans frontières (RSF) demande sa libération immédiate.

Читать на русском / Lire en russe


C’est en son absence que la détention provisoire d’Alexandre Valov a été prolongée une troisième fois, le 18 juin, par un tribunal de Sotchi (sud-ouest de la Russie). L’enquêteur a annoncé à l’audience que le blogueur s’était infligé une blessure au ventre avec un stylo la semaine dernière. D’après lui, Alexandre Valov n’est déjà plus hospitalisé mais son état de santé ne lui permettait pas d’être présent.


Célèbre pour ses articles souvent critiques à l’égard de personnalités de Sotchi, Alexandre Valov a été placé en détention provisoire en janvier 2018 et mis en examen pour “extorsion de fonds” à l’égard d’un notable local, le député Iouri Napso. En cinq mois, l’enquête n’a pas avancé et aucune preuve de culpabilité du blogueur n’a été présentée. La défense dénonce de nombreux vices de procédure qui n’ont jamais été pris en compte par le tribunal.


L’avocat du blogueur, Alexandre Popkov, n’exclut pas que son client se soit blessé lui-même pour protester contre ses conditions de détention, mais il n’a aucune certitude à ce stade. D’après lui, le blogueur n’a pas de problèmes avec ses codétenus, mais ses demandes répétées visant à faire respecter ses droits lui valent une certaine animosité de la part des gardiens.


“Qu’Alexandre Valov ait accompli ce geste de désespoir ou que cette blessure lui ait été infligée par quelqu’un d’autre, c’est un acte extrêmement grave sur lequel toute la lumière doit être faite, déclare Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’Est et Asie centrale de RSF. La stagnation de l’enquête démontre que la détention du blogueur n’est qu’une mesure punitive destinée à le faire taire. Nous demandons sa remise en liberté immédiate.”


En avril dernier, Alexandre Popkov a signalé que les messageries électroniques de son client et ses comptes sur les réseaux sociaux avaient été piratés suite à l’usurpation de sa carte sim, qui lui avait été confisquée. Son site BlogSochi n’est plus accessible depuis fin mars, toutes les informations ayant été supprimées par des hackers, d’après l’ex-administrateur du site.


La Russie occupe la 148e place sur 180 au Classement mondial de la liberté de la presse 2018, établi par RSF. A la veille de la Coupe du monde de football, l’organisation a lancé une campagne de mobilisation en faveur des journalistes et blogueurs emprisonnés dans ce pays, dont Alexandre Valov.